lundi 21 mars 2016

INDRE : LES ACTIONS DU CODES 36

D'après article "Le suicide : un sujet tabou 19/03/2016 lanouvellerepublique.fr*

Ludivine Bregeon, Yves Gervais, Annabelle Desaix, et Mélanie Grognet, lors de la Journée de prévention du suicide.
Dans le cadre de la Journée départementale de prévention du suicide, le Codes de l'Indre et les membres du Comité de pilotage départemental ont organisé, à la salle des fêtes, une conférence et des stands à l'attention des élèves de deux classes de troisième du collège Saint-Anne, et d'une classe de seconde du lycée Pasteur.

« Ce sujet fait peur. Malheureusement, ce n'est pas facile de faire venir les scolaires car c'est à double sens : parler du suicide peut donner des idées à ceux qui n'y pensaient pas », a indiqué Marie-France Berthier, présidente du Codes 36.

Le jeune public a pu s'exprimer grâce à des jeux de rôles avec la compagnie Le Moulin à vent, puis participé à une conférence tout public, animée par Yves Gervais, du service universitaire de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent de Poitiers.

L'accent mis sur la jeunesse est primordial, car nombre de signes avant-coureurs de mal-être doivent alerter : addictions diverses, troubles alimentaires, difficultés scolaires ou déscolarisation… Nombre d'acteurs sont là pour soutenir les personnes touchées et les familles : la Maison de l'enfance, à Châteauroux ; les infirmières scolaires, l'association Élisabeth-Kubler-Ross pour le deuil, etc.

Le Comité départemental d'éducation pour la santé de l'indre assure la formation et la coordination les acteurs de la santé (domaine médico-social, entre autres), directement relié à l'Agence régionale de santé. La formation vise particulièrement le repérage de la crise suicidaire chez les jeunes touchés : soit par la tentative (appel au secours), soit par le suicide effectif. Aujourd'hui plus de garçons que de filles usent de ses méthodes radicales.

Le suicide se retrouve aussi dans le milieu du travail, mais surtout chez les personnes âgées. La prévention est donc capitale. Annabelle Desaix, chargée de projets au Codes et détiéticienne, insiste sur les actions coordonnées des différentes partenaires, afin d'aider et soutenir les plus vulnérables.

Codes 36, 73, rue Grande à Châteauroux, tél. 02.54.60.98.75 ; www.codes36.fr

* http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Actualite/Sante/n/Contenus/Articles/2016/03/19/Le-suicide-un-sujet-tabou-2657754

1 commentaire:

  1. Ce peut être l'occasion de parler du rôle des lignes d'écoute et en particulier de Suicide Ecoute
    (01 45 39 40 00) ouverte 24 heures/24 7 jours/7.
    Chaque personne en souffrance psychologique peut ainsi être entendu à tout moment du jour et de la nuit.

    RépondreSupprimer