jeudi 24 mars 2016

ETUDE RECHERCHE Lithium et prévention du suicide dans le trouble bipolaire

Revue de la littérature Lithium et prévention du suicide dans le trouble bipolaire
V. Benard a, b, G. Vaiva a, b, M. Masson c, d, P.A. Geoffroy e, f, g, h, , i,
a Centre hospitalier universitaire de Lille (CHRU), 59000 Lille, France
b Université de Lille, 59000 Lille, France
c Clinique médicale du Château-de-Garches, 92380 Garches, France
d Service S.H.U., hôpital Sainte-Anne, 1, rue Cabanis, 75004 Paris, France
e Inserm, U1144, 75006 Paris, France
f Université Paris Descartes, UMR-S 1144, 75006 Paris, France
g Université Paris Diderot, Sorbonne Paris Cité, UMR-S 1144, 75013 Paris, France
h Pôle de psychiatrie et de médecine addictologique, groupe hospitalier Saint-Louis–Lariboisière–F.-Widal, AP–HP, 75475 Paris cedex 10, France
i Fondation FondaMental, 94000 Créteil, FranceReceived 4 December 2014, Accepted 27 March 2015, Available online 19 March 2016
L'Encéphale
Résumé
Introduction
Le trouble bipolaire (TB) est une maladie psychiatrique sévère et fréquente. La sévérité du pronostic du TB est largement associée au taux élevé de suicides survenant dans cette population. En effet, les suicides sont 20 à 30 fois plus fréquents chez les patients avec TB que dans la population générale, et un patient sur deux avec un âge de début précoce du TB présente un antécédent de tentative de suicide. Dans les recommandations thérapeutiques internationales du TB, le lithium (Li) est le traitement de première intention pour son efficacité dans le traitement et la prévention des épisodes maniaques ou dépressifs. De plus, le Li est le seul traitement stabilisateur de l’humeur ayant déjà prouvé son efficacité dans la prévention du suicide. Néanmoins, cet effet du Li est souvent méconnu des psychiatres. Ainsi, cette revue de la littérature à pour objectif la synthèse de l’efficacité du Li dans la prévention des conduites suicidaires chez les patients souffrant de TB.
Méthode
Nous avons réalisé une recherche bibliographique de la littérature scientifique publiée entre avril 1968 et août 2014 à l’aide de la base de données PubMed, et en utilisant les mots clés suivants : « lithium » AND « suicide » OR « suicidality » OR « suicide attempt ».
Résultats
De nombreuses études, et une méta-analyse récente, confirment l’efficacité du Li sur la réduction des tentatives de suicide et la réduction des suicides chez des patients avec TB, en comparaison aux autres stabilisateurs de l’humeur ou aux antidépresseurs. Il est démontré que l’utilisation au long cours du Li permet de réduire de 10 % les tentatives de suicide et de 20 % le taux de suicide dans cette population. L’adjonction du Li à un traitement antidépresseur en cours permettrait de réduire les comportements suicidaires et ceci en diminuant les idées suicidaires avant que n’apparaisse la réduction des symptômes dépressifs. Pour obtenir une efficacité dans la prévention du suicide, il apparaît indispensable de maintenir le traitement par Li au long cours et à des doses efficaces, permettant une lithiémie dans la zone thérapeutique. De manière intéressante, il a été démontré que l’endophénotype « impulsif-agressif » est largement associé au suicide dans les TB. L’action spécifique du Li sur le système sérotoninergique 5-HT pourrait expliquer l’effet spécifique du Li dans la réduction des conduites suicidaires, ceci via la régulation de l’impulsivité et de l’agressivité. Enfin, des variants génétiques de la glycogène synthase kinase 3α/β (GSK3α et β, protéines inhibées par le Li) semblent être associés à une augmentation de l’impulsivité chez les patients souffrant de TB.
Conclusion
L’effet anti-suicidaire du Li est largement démontré par la littérature scientifique. Par son action spécifique sur le système sérotoninergique, le traitement par Li permet de réduire significativement les comportements « agressifs-impulsifs », qui sont des facteurs de vulnérabilité communs entre le suicide et le TB. Le traitement par Li, au long cours et en zone thérapeutique efficace, semble avoir un impact considérable dans la réduction des conduites suicidaires, des idées suicidaires et des suicides chez les patients souffrant de TB.http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0013700616000385

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire