jeudi 24 mars 2016

CANADA MEMOIRE Transfert de connaissances sur les interventions infirmières pour la prévention du suicide auprès des gens vivant avec un trouble concomitant de santé mentale et de toxicomanie

Transfert de connaissances sur les interventions infirmières pour la prévention du suicide auprès des gens vivant avec un trouble concomitant de santé mentale et de toxicomanie
Travail aux cycles supérieurs / Graduate student work
2015-10-07 
Richard, Mélanie
Directeur(s) de recherche Bonin, Jean-Pierre
Cycle d'études Maîtrise / Master's Programme Sciences infirmières

Résumé(s)
Selon l’Institut national de santé publique du Québec (2010), le Québec se situe au quatrième rang sur un total de vingt-et-un pays quant au taux de mortalité par suicide. Le suicide est un problème de santé publique; sa prévention fait partie des priorités de celle-ci depuis 1994 (Cliniques psychiatriques de France, 2010). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) considère le suicide comme un problème majeur évitable (Organisation mondiale de la santé, 2011). L’évaluation du risque suicidaire n’est que la première étape dans cette lutte; il faut ensuite intervenir de manière adéquate. Malgré le fait qu’ils soient déjà standardisés et implantés dans l’organisation du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM), les outils et les connaissances nécessaires pour aider cette clientèle ne sont pas toujours utilisés. À partir du moment où les infirmières ne mettent pas en pratique ce suivi, il ne peut y avoir amélioration de la qualité des soins. Le présent travail a alors pour but d’amener des solutions afin que tous les intervenants de l’unité de Psychiatrie des toxicomanies (UPT) du CHUM évaluent et interviennent de manière adéquate pour prévenir le suicide auprès des gens vivant avec des troubles concomitants. Pour ce faire, le transfert de connaissances pour la prévention du suicide est essentiel dans le but d’améliorer la pratique infirmière ainsi que la qualité et la sécurité des soins. Ce travail sert donc à déterminer le ou les modèles de transfert de connaissances le ou les plus adéquat(s) pour les professionnels de la santé travaillant à la prévention du suicide à l’UPT. Suite à l’analyse critique des écrits théoriques et empiriques des différents modèles de transfert de connaissances, et en tenant compte de la complexité de la mise en place de changements dans la pratique clinique, la combinaison de plusieurs modèles est proposée pour l’intervention clinique. Les principaux modèles théoriques sont ceux du RNAO (2002) et du NICE (2007) ainsi que les stratégies d’Oxman, Thomson, Davis & Haynes (1995) qui permettront l’application du transfert de connaissances dans les interventions infirmières axées sur la prévention du suicide auprès des gens vivant avec un trouble concomitant de santé mentale et de toxicomanie. Des recommandations pour la pratique infirmière et pour la recherche sont suggérées.
Description Travail dirigé présenté à la Faculté des études supérieures en vue de l'obtention du grade de Maître ès (M. Sc.) en sciences infirmières

Collections
Fac. Sc. infirmières - Étudiant(e)s aux cycles supérieurs - Travaux dirigés et rapports de stage [67]

https://papyrus.bib.umontreal.ca/xmlui/bitstream/handle/1866/13145/Richard_Melanie_2015_travail_dirige.pdf?sequence=2&isAllowed=y

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire