vendredi 19 février 2016

Suicide et tentatives de suicide dans les départements d’outre-mer d’après le Baromètre Santé DOM 2014

Suicide et tentatives de suicide dans les départements d’outre-mer d’après le Baromètre Santé DOM 2014
N. Pradine, Direction de la recherche, de l’évaluation et des études statistiques (Drees), ministère chargé de la Santé, Paris,
dans Revue d'Épidémiologie et de Santé Publique Volume 64, Supplement 1, March 2016, Pages S30
P3  au Colloque Adelf-Emois « Système d’information hospitalier et Epidémiologie »
France
Available online 19 February 2016

Introduction

Le comportement suicidaire dans les départements d’outre-mer a fait l’objet de peu d’études récentes. Ces études exploitent principalement les causes de mortalité fournies par le CépiDc (INPES). Elles décrivent donc uniquement la population des décédés et rendent insuffisamment compte des circonstances favorisant les comportements suicidaires.
Méthodes

Le baromètre santé 2014 réalisé dans les DOM (La Réunion, Guadeloupe, Martinique, Guyane) par l’Irdes contient plusieurs variables déclaratives sur le suicide (tentatives de suicide, pensées suicidaires…). Jointes aux variables sociodémographiques et aux données les plus récentes du CépiDc, elles permettent d’étudier les comportements suicidaires dans les DOM. Une régression logistique met en évidence les caractéristiques les plus liées aux tentatives de suicide.
Résultats

La mortalité par suicide (9 pour 100 000 habitants) et les tentatives de suicide au cours de la vie (5,3 %) sont moins fréquentes dans les DOM qu’en métropole (respectivement 16 pour 100 000 habitants et 7,1 %). Les différences entre hommes et femmes y sont néanmoins plus marquées : encore plus de tentatives de suicide des femmes par rapport aux hommes (3 fois plus versus 2 fois plus en métropole), encore plus de mortalité des hommes par rapport aux femmes (4 fois plus versus 3 fois plus). De même, si les jeunes déclarent davantage de tentatives de suicide que les plus âgés, ce sont leurs aînés qui meurent le plus par suicide. Les situations les plus fréquemment associées aux tentatives sont les problèmes personnels, notamment le divorce et une mauvaise situation financière. De mauvaises conditions de logement ou un mauvais état de santé sont aussi des facteurs de risque de tentative de suicide. Les résultats varient selon les départements. À La Réunion, les prévalences s’approchent des résultats métropolitains et c’est aux Antilles que l’écart entre femmes et hommes est le plus élevé.
Discussion/conclusion

Certaines limites existent : on doit étudier les tentatives de suicide déclarées sur toute la vie et en population générale (car l’échantillon est insuffisant pour étudier les seules tentatives de suicide récentes et certaines populations minoritaires).
Mots clés  Suicide; DOM
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0398762016000067

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire