jeudi 11 février 2016

COMMUNIQUE des petits freres des pauvres : La prévention du suicide chez les personnes âgées passe aussi par la lutte contre l’isolement

La prévention du suicide chez les personnes âgées passe aussi par la lutte contre l’isolement
Source info petitsfreresdespauvres.fr * 10/02/2016
L’Observatoire national du suicide (ONS), créé en 2013, a publié le 2 février son deuxième rapport, « Suicide. Connaître pour prévenir »



Selon les chiffres du rapport, les plus de 75 ans représentent la catégorie la plus à risque avec une surmortalité de 30 suicides pour 100 000 habitants (contre 16,7 pour l’ensemble de la population).

Les petits frères des Pauvres s’alarment de cette situation. L’isolement est un facteur aggravant des risques de suicide. C’est pourquoi les bénévoles se mobilisent, partout en France et à travers différentes formes d’actions, pour lutter contre l’isolement des personnes âgées.
Solitud’écoute, un numéro d’écoute pour lutter contre l’isolement des personnes de plus de 50 ans.




Aujourd’hui 1,5 million de personnes âgées souffrent d’isolement. Les petits frères des Pauvres ont bien conscience de cette situation, c’est pourquoi ils ont décidé de mettre en place dès 2007 « Solitud’écoute » un numéro gratuit, anonyme et confidentiel, accessible tous les jours y compris les week-ends et jours fériés de 15h à 18h.

Les bénévoles qui assurent la permanence téléphonique sont là pour répondre à ce besoin que peuvent ressentir les personnes âgées de parler et surtout d’être écoutées. Les bénévoles écoutants leur apportent un véritable soutien par une écoute attentive et exempte de tout jugement. En 2014, 20 000 appels ont été traités par les bénévoles. Parmi ces appels, 42% témoignent de solitude et d’isolement et 2% proviennent de personnes ayant des tendances suicidaires ou formulant explicitement des projets de suicide.

Un accompagnement relationnel au quotidien et de proximité

Les bénévoles des petits frères des Pauvres font des visites régulières auprès des personnes où qu’elles vivent : à leur domicile, dans les maisons des petits frères des Pauvres, en maisons de retraite, ou dans des foyers d’hébergement temporaire, d’urgence ou en résidences sociales. Ils participent à l’organisation et l’animation d’activités collectives : sorties, week-end, ateliers, fêtes, déjeuners.

Les petits frères des Pauvres apportent leur soutien à 36 400 personnes âgées dont 11 400 accompagnées régulièrement grâce à 11 000 bénévoles, appuyés par 558 salariés.

Communiqué de presse (PDF / 590 ko)


https://www.petitsfreresdespauvres.fr/nos-actualites/toutes-les-actualites/actu_prevention-suicide-personnes-agees-lutte-contre-lisolement.html#sthash.8q0h3nQo.yricKQbm.dpuf

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire