mardi 26 janvier 2016

RECHERCHE ETUDE ILE DE LA REUNION Étude observationnelle de l’adhésion aux différentes stratégies de prévention après une première tentative de suicide prise en charge au Centre Hospitalier

Étude observationnelle de l’adhésion aux différentes stratégies de prévention après une première tentative de suicide prise en charge au Centre Hospitalier Gabriel Martin de Saint-Paul de la Réunion
Thèse pour l’obtention du DIPLOME d’ETAT de DOCTEUR EN MEDECINE
Présentée et soutenue publiquement Le 17 novembre 2015
Frédéric Denys 1   1 UB - Université de Bordeaux

Objectifs :
L’objectif principal  de l’étude était de comparer les taux d’adhésion à la première consultation de suivi psychothérapique en fonction des trois modalités proposées (remise de coordonnées, planification d’un rendez-vous en centre médico-psychologique ou planification d’un rendez-vous «péricritique»sur le site des urgences) après une première prise en charge hospitalière pour tentative de suicide.
Un des objectifs secondaires était d’évaluer l’impact sur le taux de récidive de l’effectivité de cette consultation.
Matériels et  Méthodes: Il s’agit d’une étude observationnelle, rétrospective, sur dossiers prenant en compte les patients de plus de 16 ans au moment de leur première admission hospitalière pour tentative de suicide
, passés par le CAP Ouest (Centre d’Accueil Psychiatrique pour le territoire Ouest de la Réunion), à l’hôpital Gabriel Martin, à Saint Paul de la Réunion sur l’année 2013. L’intervention évaluée était le rendez
-vous psychothérapique proposé en ambulatoire à la sortie du CAP Ouest selon les trois modalités précitées. Le critère de jugement principal était la présence à la première consultation de suivi. 
Résultats : Sur les 220 patients initialement inclus, 50 ont été  exclus, 170 ont pu être étudiés. Nous avons observé une présence de 5.7% pour la remise des coordonnées, 70.6% pour la planification du rendez-vous en CMP et 78.3% pour le rendez-vous «péricritique».  Il existait une différence significative pour chacune de ces deux dernières modalités comparativement à la remise des coordonnées (p<0.001).
Il n’existait pas de différence significative concernant l’impact sur le taux de récidive en fonction de la présence à ce rendez -vous post -hospitalisation (8.6% s’ils étaient présents contre 7.9%).
Conclusion : Le fait de planifier un rendez -vous et le fait que ce soit avec le même intervenant semblent être les deux principaux déterminants de la mise en place d’un suivi. Ces résultats seraient à confirmer par une étude randomisée.
Discipline : Médecine Générale et Psychiatrie
Mots-clés : tentative de suicide, suivi thérapeutique, adhésion, prévention, psychothérapie, systèmes de veille
UFR des Sciences Médicales  –Université Bordeaux 2 Victor Segalen
http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01255179/document


Source : http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01255179

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire