vendredi 29 janvier 2016

RECHERCHE ETUDE CANADA Les Adolescents victimes par des pairs plus à risque

Les Adolescents victimes plus à risque de penser au suicide ou de faire tentative de suicide à 15 ans D'après Elsevier & www.sciencedaily.com * du 28 janvier 2016

Une étude qui sera publiée dans le numéro de Février 2016 du Journal de Journal of the American Academy of Child and Adolescent Psychiatry (JAACAP)  rapporte que les adolescents chroniquement victimes pendant au moins deux années scolaires, sont environ cinq fois plus à risque de penser au suicide et 6 fois plus à risque de tentative de suicide à 15 ans par rapport à ceux qui n'ont jamais été victime.

Cette étude est la première à montrer une association prédictive entre la victimisation, des idées suicidaires et tentative de suicide à la mi-adolescence. Il prend également en compte une variété de facteurs, y compris les tendances suicidaires précédentes, les problèmes de santé mentale (dès l'âge de 12 ans) comme la dépression, problèmes d'opposition / défiance et d'inattention /  d'hyperactivité, ainsi que des
conditions familiales difficiles
 
En utilisant les données de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec, qui a suivi un échantillon de la population générale de 1168 enfants nés en 1997-98 au Québec (Canada) jusqu'à ce qu'ils aient15 ans, un groupe de chercheurs dirigée par le Dr Marie-Claude Geoffroy de l'CIUSSS de l'Ouest-de-l'Île-de-Montréal (Douglas Institut universitaire en santé mentale, Groupe McGill d'études sur le suicide) et le Centre de recherche de l'Hôpital Sainte-Justine ont examiné la relation entre la victimisation par les pairs, des idées suicidaires et tentative de suicide . Les auteurs ont émis l'hypothèse que les enfants victimes de leurs camarades seraient à des risques plus élevés d'idées suicidaires et tentative de suicide par rapport aux non-victimes.

Dans l'ensemble, environ 20% des participants à l'étude déclarent avoir été exposés à la victimisation par leurs pairs. La victimisation par des pairs comprend des actions telles que les mots blessants, la propagation de rumeurs, exclure quelqu'un d'un groupe intentionnellement, attaquer quelqu'un physiquement ou la cyber intimidation. Selon les auteurs, les victimes ont des taux plus élevés d'idées suicidaires à l'âge de 13 et 15 ans (respectivement 11,6% et 14,7%) par rapport à ceux qui n'avaient pas été victime (de 2,7% à 13 ans et de 4,1% à 15). Les auteurs ont également observé des taux plus élevés de tentative de suicide des adolescents victimes à 13 ans et 15 (5,4% et 6,8%) par rapport aux non-victimes (1,6% à 13 ans et 1,9% à 15). En particulier, les données ont montré que les
adolescents de 13 ans victimes ont deux fois davantage de risques d'avoir des idées suicidaires deux ans plus tard et trois fois plus de risques de tentative de suicide.

Les auteurs soulignent que, bien que la victimisation prédise les tendances suicidaires, ne cause pas nécessairement, et cette prédiction n’est pas applicable à tous les individus. Seule une minorité de victimes développe plus tard des idées suicidaires ou fait une tentative de suicide. Pourquoi ces expériences défavorables affectent des individus restent à étudier.

L'adolescence est une période cruciale pour la prévention du suicide. En conséquence, les auteurs suggèrent que les interventions efficaces peuvent exiger un effort multidisciplinaire impliquant les parents, les enseignants, les directeurs et les professionnels de la santé mentale. Tous les adolescents, victimes ou non, qui pensent souvent et / ou sérieusement au suicide devraient consulter un professionnel de la santé mentale, comme un psychiatre, psychologue ou un psychothérapeute accrédité.


Journal Reference:
  1. Marie-Claude Geoffroy, Michel Boivin, Louise Arseneault, Gustavo Turecki, Frank Vitaro, Mara Brendgen, Johanne Renaud, Jean R. Séguin, Richard E. Tremblay, Sylvana M. Côté. Associations Between Peer Victimization and Suicidal Ideation and Suicide Attempt During Adolescence: Results From a Prospective Population-Based Birth Cohort. Journal of the American Academy of Child & Adolescent Psychiatry, 2016; 55 (2): 99 DOI: 10.1016/j.jaac.2015.11.010
* Elsevier. "Victimized adolescents more at risk of thinking about suicide or attempting suicide at 15." ScienceDaily. ScienceDaily, 28 January 2016. <www.sciencedaily.com/releases/2016/01/160128113822.htm>.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire