mardi 19 janvier 2016

ARTICLE Entre protestation et désespoir, expliquer l’acte d’auto-immolation par le feu

Entre protestation et désespoir, expliquer l’acte d’auto-immolation par le feu
par Audrey Couillet  Assistante Chef de Clinique, Centre de Prévention du Suicide, Service Hospitalo-Universitaire de l’Hôpital du Vinatier, 95 boulevard Pinel,69500 Bron, France
audrey.couillet.at.ch-le-vinatier.fr
et Pierre Depraz Infirmier diplômé d’état, Centre de Prévention du Suicide, Service Hospitalo-Universitaire de l’Hôpital du Vinatier, 95 boulevard Pinel, 69500 Bron, France
et Anne Dumont Ancienne Chef de clinique, Centre de Prévention du Suicide, Service Hospitalo-Universitaire de l’Hôpital du Vinatier, 95 boulevard Pinel, 69500 Bron, France
et Jean-Louis Terra Professeur de Psychiatrie à l’Université Lyon 1, Chef du service hospitalo-universitaire du Centre de Prévention du Suicide, Hôpital du Vinatier, 95 boulevard Pinel, 69500 Bron, France
Perspectives Psy  2015/3 (Vol. 54)  Pages : 80  DOI : 10.1051/ppsy/2015543231
Éditeur : EDK, Groupe EDP Sciences

Qui sont ces personnes qui s’immolent par le feu à travers le monde ? En effet, même si l’auto-immolation est décrite dans les médias, elle est encore peu connue de la psychiatrie. Dans les pays développés, l’immolation représente 0.6 à 1% des suicides et touche les hommes d’âge moyen avec des antécédents psychiatriques. Elle atteint jusque 40% des suicides dans les pays émergents, avec des passages à l’acte chez de jeunes femmes au foyer, qui peuvent présenter des troubles de l’adaptation. L’auto-immolation aurait un sens, elle exercerait une attraction pour ces personnes qui la choisiraient comme un moyen de suicide acceptable, malgré la mort lente et douloureuse qu’elle entraine. Forme extrême de protestation, cet acte survient dans un lieu fort de sens. Le but du geste est de voir opérer un changement, de déclencher des réactions, parfois au prix de sa vie.


Plan de l'article
Menaces d’auto-immolation
Une situation d’expulsion du domicile
Menace de suicide sur le lieu de travail
Etat des lieux du suicide par immolation
L’auto-immolation par le feu en France
Dans les pays développés
Situation des pays émergents
Données psychopathologiques du suicide par immolation
Dans les pays développés
Situation des pays émergents
L’auto-immolation et le contexte socio-politique
Engagement politique ou vulnérabilité individuelle ?
Représentation médiatique et effet Werther
Les auto-immolations dans des contextes politiques : des cas à part ?
Sens symbolique du suicide par immolation
Le symbole du feu
Les motivations du geste
Conclusion
Liens d’intérêt
http://www.cairn.info/revue-perspectives-psy-2015-3-page-231.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire