mardi 13 octobre 2015

THESE Étude comparative de l’évolution des attitudes envers la psychiatrie et la pathologie psychiatrique chez des étudiants en médecine en stage en psychiatrie et en neurologie

Étude comparative de l’évolution des attitudes envers la psychiatrie et la pathologie psychiatrique chez des étudiants en médecine en stage en psychiatrie et en neurologie
Thèse pour l’obtention du DIPLOME D’ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Présentée et soutenue publiquement le lundi 14 septembre 2015
Nadège Simon 1
1 UB - Université de Bordeaux

Résumé : Le concept de stigmatisation trouve ses fondements dans la notion de déviance selon laquelle les caractéristiques déviant des normes sociales sont « étiquetées ». Les personnes présentant une pathologie psychiatrique souffrent de stigmatisation qui peut avoir de nombreuses conséquences en termes d’estime de soi, d’espoir, de risque suicidaire, de rétablissement, de fonctionnement social et d’adhésion aux prises en charge. Les médecins et étudiants en médecine présentent fréquemment à l'égard des personnes atteintes de pathologie mentale des attitudes stigmatisantes qui peuvent impacter sur leur accès aux soins. Les objectifs principaux de notre étude étaient d’évaluer l’impact sur les attitudes de futurs médecins envers les personnes atteintes de pathologie mentale de l’enseignement théorique universitaire de la spécialité psychiatrique et d’un stage hospitalier en psychiatrie. Nous avons comparé à l’issue de la formation l’évolution des attitudes envers la psychiatrie et la pathologie mentale dans deux groupes d’étudiants en médecine bénéficiant d’un même enseignement théorique psychiatrique mais de stages cliniques dans des spécialités différentes : un groupe en stage en service de psychiatrie et groupe en stage en service de neurologie. Les attitudes étaient évaluées par une échelle spécifiquement développée auprès d’étudiants en médecine : la Mental Illness : Clinicians’ Attitudes (MICA). L’histoire personnelle des étudiants était prise en compte. Notre étude, à l’instar des données de la littérature, confirme que le lieu de stage modifie l’impact de la formation théorique sur l’évolution des attitudes des étudiants à l’égard des personnes souffrant de trouble psychiatrique : l’amélioration est plus marquée chez les étudiants qui en parallèle de leur formation théorique effectuent un stage en psychiatrie.

Type de document :  Mémoires  Human health and pathology. 2015
 Présentation : http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01206459
Acces doc http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01206459/document

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire