mardi 20 octobre 2015

Tahiti - Polynésie - Vaste enquête sur la santé mentale et le suicide en Polynésie française

Tahiti - Polynésie - Vaste enquête sur la santé mentale et le suicide en Polynésie française

Une grande enquête sur la santé mentale et le suicide débute aujourd’hui. A l'initiative de l'association SOS Suicide, elle va durer un mois. 900 personnes seront interrogées par des élèves infirmiers et des étudiants en psychologie.

L’enjeu est de taille. L’enquête permettra de disposer de nouveaux chiffres sur le suicide au fenua. Les derniers datent de près de 20 ans. Le psychiatre Stéphane Amadeo, président de SOS suicide, estime qu'à travers cette enquête, l'objectif est de "connaître la prévalence, c'est à dire la fréquence des troubles psychiatriques dans la population, sachant que tout le monde ne vient pas se faire soigner, ni se faire hospitaliser, y compris pour des tentatives de suicide sérieuses.

Il y a deux questionnaires, l'un sur les dépressions et les suicides, l'autre, plus anthropo-culturel, permet de mieux connaître les représentations de la maladie mentale. On a ainsi rajouté quelques questions spécifiques à la Polynésie sur le recours aux soins traditionnels. Ca permet de faire de la prévention et de déstigmatiser la population. L'image du "fou" dans la société reste montré du doigt, et cela peut nuire aux recours aux soins".

 ***

Une enquête sur la santé mentale commence ce lundi en Polynésie

http://www.tahiti-infos.com/Une-enquete-sur-la-sante-mentale-commence-ce-lundi-en-Polynesie_a139108.html

PAPEETE, le 16 octobre 2015 - SPMG c'est le nom d'une étude sur la santé mentale. Elle est menée dans plusieurs sites de la planète. Des enquêteurs vont travailler en Polynésie française à partir d'aujourd'hui.
L'étude "la santé mentale en population générale : images et réalités" (SMPG) est une recherche-action internationale menée par l'Association septentrionale d’épidémiologie psychiatrique (ASEP) et le Centre Collaborateur de l’Organisation mondiale de la santé pour la recherche et la formation en santé mentale (CCOMS, Lille, France). Elle est menée en Polynésie du 19 au 30 octobre en partenariat avec l'association SOS suicide. "Quinze équipes de deux personnes, formées par des professionnels venus de métropole, vont sillonner les lieux publics de Tahiti et Moorea comme les supermarchés, les mairies, les plages, les marchés, etc.", indique Germaine David Vanquin de l'association SOS suicide. "Au total, nous devrons remplir 900 questionnaires pendant la période de l'enquête."

Les objectifs principaux de l'étude SMPG sont, d'une part, de décrire les représentations liées à la "maladie mentale", la "folie", la "dépression" et aux différents modes d'aide et de soins, et, d'autre part, d'évaluer la prévalence des principaux troubles mentaux, dans la population générale âgée de 18 ans ou plus.

Aujourd’hui, l’enquête en est à sa troisième phase de réalisation. Plus de 77000 personnes ont été interrogées : 64 000 en France (dont 3 400 dans les DOM) et 13 500 pour les sites internationaux sur 86 sites dont 71 en France et 15 à l'étranger. L’enquête SMPG met en évidence des variants et invariants culturels dans les représentations du "fou", du "malade mental" et du "dépressif". Les troubles psychiques sont repérés partout, mais varient selon les sites.

Ces données aident à bâtir des programmes de promotion de la santé mentale incluant la lutte contre la stigmatisation, la discrimination et favorisant l'insertion sociale. Elles sont aussi utiles pour l’adaptation du fonctionnement et la gestion des services de santé mentale.

Programme
Une soirée pour le grand public est programmée jeudi. Elle commencera par des conférences et sera suivi d'un cocktail dinatoire animé par Guy Laurens.

Docteur Stéphane Amadeo (Tahiti) : introduction, situation en Polynésie française, résultats de l’enquête "Start".
Professeur Annette Beautrais (Nouvelle-Zélande) : Suicide et tentatives de suicide en Nouvelle-Zélande, suicides en série (clusters) et prévention.
Révérend Lilo Filifaiesea (Tonga) : ligne de crise et prévention du suicide à Tonga.
Docteur Jean-Luc Roelandt et Imane Benradia (Lille) : l’enquête santé mentale en population générale « images et réalités », résultats en France et dans 13 pays.
Docteur Benjamin Goodfellow (Nouméa) : l’enquête santé mentale en population générale « images et réalités », résultats en Nouvelle-Calédonie.

À partir de 18 heures à l'hôtel Le Méridien.
Inscriptions : 87 790 787 (Germaine) ou 40 44 47 67 sossuicide@mail.pf
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire