samedi 3 octobre 2015

RETOUR SUR MANIFESTATION Beaumont-sur-Oise JNPS

Corinne Legrand, pédopsychiatre : « le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans»

Anne Collin | 21 Sept. 2015 http://www.leparisien.fr/beaumont-sur-oise-95260/corinne-legrand-pedopsychiatre-le-suicide-est-la-deuxieme-cause-de-mortalite-chez-les-15-24-ans-21-09-2015-5113607.php
Beaumont-sur-Oise. Le service Ecoute Ados de l’hôpital de Beaumont-sur-Oise travaille au quotidien sur la prévention du suicide. Il accueille les jeunes âgés de 12 à 18 ans.
Beaumont-sur-Oise. Le service Ecoute Ados de l’hôpital de Beaumont-sur-Oise travaille au quotidien sur la prévention du suicide. Il accueille les jeunes âgés de 12 à 18 ans. (LP/A. C)

Parler d’un sujet qui fait peur. C’est ce qu’encouragent, ce mercredi et ce jeudi, les journées de prévention du suicide organisées pour la première fois par le groupe hospitalier Carnelle Portes de l’Oise à Beaumont-sur-Oise.

Initié par le service Ecoute Ados et l’association Entr’actes, ce rendez-vous veut sensibiliser le grand public. Et ce grâce à l’exposition BD « Vivre ? » et à la projection débat du film 2 h 37, consacré à l’adolescence. « Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-24 ans après les accidents de la circulation, rappelle Corinne Legrand, pédopsychiatre. Tous âges confondus, on dénombre 700 tentatives de suicide par jouren France ». En 2011, dans le Val-d’Oise, on comptait un suicide pour 59 décès.
Au-delà de cette initiative, le service Ecoute Ados travaille au quotidien sur la prévention depuis 1994. Il propose un accueil anonyme des 12-18 ans et sans rendez-vous. Les jeunes sont accueillis par une équipe pluridisciplinaire. « Ils viennent pour des raisons très différentes : problèmes à la maison, fugue, éléments dépressifs… », souligne Corinne Legrand, la responsable du lieu. La structure propose également des groupes thérapeutiques, des consultations familiales ou des entretiens individuels. « 90 % des adolescents vont bien mais il est important qu’ils trouvent quelqu’un à qui parler en amont », précise la médecin. On mise également sur le suivi. Un jeune qui fait une tentative de suicide reste au moins une semaine à l’hôpital quelle que soit la gravité du geste. « Quand il sort, un rendez-vous avec un professionnel qu’il connaît est déjà pris », souligne l’équipe. Objectif : diminuer le taux de récidive (qui atteint 30 % dans l’année qui suit chez les adolescents). « Nous sommes à moins de 10 % dans notre hôpital », affirme Ecoute Ados.


L’exposition «Vivre ?» présente notamment les oeuvres originales de 14 auteurs de BD belges sur le suicide. (DR)
En vingt ans, la demande n’a pas augmenté mais elle a évolué. « Les jeunes viennent le plus souvent seuls, alors qu’avant ils venaient en groupe », constate François Muzard, infirmer psy. Ces jeunes souhaitent de plus en plus développer une relation particulière avec les interlocuteurs. « L’important, c’est de les écouter », assure-t-il.
L’hôpital organise les premières journées de prévention Les journées de prévention du suicide organisées par le groupe hospitalier de Beaumont-sur-Oise proposent :
- Une exposition bande dessinée « Vivre ? ». Ce mercredi de 10 heures à 18 heures et ce jeudi de 10 heures à 16 h 30. Salle Léo-Lagrange, rue Léon Godin. Entrée libre.
- Une projection du film « 2 h 37 » de Murali K. Thalluri puis un débat en présence de professionnels. Ce mercredi dès 20 heures au cinéma Le Palace, avenue Anatole-France. Entrée libre.
Ecoute Ados accueille sans rendez-vous, rue Hadancourt à Beaumont-sur-Oise, le mercredi de 15 heures à 16 heures et le samedi de 11 heures à 12 heures Entretiens sur RDV au 01.39.37.14.00. L’association Entr’actes dispose également d’un accueil pour les ados et les adultes au 1 bis rue Talon. Tél. 01.47.85.65.48.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire