mardi 13 octobre 2015

RECHERCHE ETUDE US/ CANADA sur les facteurs protecteurs des personnes transgenres du suicide

Une étude met en lumière les Facteurs protecteurs du suicide pour les personnes transgenres D’après University of Houston. "Study sheds light on protecting transgender individuals from suicide." ScienceDaily. ScienceDaily, 8 October 2015. <www.sciencedaily.com/releases/2015/10/151008152950.htm> Date: 8 octobre 2015Source: Université de Houston
La probabilité d'une
tentative de suicide pour une personne transgenre est très élevée, souvent en raison du préjudice, de la transphobie et autres facteurs de stress,qu' il ou elle peut éprouver. Une nouvelle étude a examiné les facteurs qui peuvent protéger les adultes transgenres d'une tentative de suicide. Ses conclusions informent aussi les professionnels de santé physique et mentale qui travaillent avec les clients transgenres.
"Les Facteurs qui protègent les personnes transgenres du suicide est essentiel à  Identifier», a déclaré Nathan Grant Smith, professeur agrégé à l'Université de Houston College of Education. «Notre recherche a montré que le soutien social, l'acceptation de soi, et l'accès aux soins de santé qui affirme son identité de genre, entre d'autres facteurs, étaient tous protecteurs contre les tendances suicidaires."
Smith a collaboré avec les chercheurs Chérie Moody et Sandra Peláez de l'Université McGill et Nate Fuks de l'Institut Argyle de relations humaines à Montréal, au Canada pour examiner les «facteurs de protection de suicide chez les adultes transgenres".
Les participants étaient 133 personnes transgenres vivant au Canada, âgés de 18 à 75, qui ont répondu aux questions en ligne à travers un sondage anonyme sur leurs pensées et sur les tentatives de suicide. Près de 45 pour cent des répondants ont dit qu'ils avaient eu un plan de suicide au moins une fois dans leur vie; 26 pour cent ont indiqué qu'ils avaient tenté de se suicider au moins une fois. La majorité des participants à l'étude ont indiqué qu'ils ont connu des pensées suicidaires.
Cinq thèmes ont émergé de leurs réponses et ont été classés comme des facteurs de protection. Tels étaient le soutien social, d'amis, la famille et de professionnels de la santé; les facteurs liés à l'identité de genre, telles que l'acceptation de soi; facteurs liés à la transition, comme étant en mesure de vivre en accord avec leur identité de genre; les facteurs individuels, comme l'optimisme et les compétences de résolution de problèmes; et des raisons de vivre, comme le désir d'être un modèle de rôle pour les autres. 

 "Par exemple, les sentiments de l'acceptation et être estimé étaient un aspect pour salvateur comme soutien social», a déclaré Smith. "La divulgation de leur identité de genre avec l'espoir d'être en mesure d'exprimer ouvertement leur identité de genre diminue les pensées suicidaires et les tentatives, et d'être un modèle pour d'autres personnes trans sert pour les protéger des tendances suicidaires."
Smith et ses collègues ont dit que leurs résultats sont importants parce qu'il y a eu peu de recherches sur les facteurs de protection de suicide chez les adultes transgenres. Les organisations et les praticiens qui travaillent avec cette population peuvent utiliser les informations pour développer des programmes de prévention spécifiques et soutien en santé mentale pour les personnes transgenres suicidaires.
L'étude,
'"'Without This, I Would for Sure Already Be Dead': A Qualitative Inquiry Regarding Suicide Protective Factors Among Trans Adults,", a été publié dans lPsychology of Sexual Orientation and Gender Diversity, une publication de l'American Psychological Association.
«Notre recherche souligne le rôle important que les fournisseurs de soins de santé jouent dans la santé des personnes transgenres," at-il dit.
"Les professionnels devraient adopter une réduction des méfaits, approche centrée sur le client et la vue des soins liée à la transition comme une partie importante de la prévention du suicide."

Journal de référence:

    
Chérie Moody, Nate Fuks, Sandra Peláez, Nathan Grant Smith. «Sans cela, je serais à coup sûr déjà mort": Une enquête qualitative sur les facteurs de protection de suicide chez les adultes trans .. Psychologie de l'orientation sexuelle et le genre de la diversité, 2015; 2 (3): 266 DOI: 10,1037 / sgd0000130
http://www.uh.edu/news-events/stories/2015/October/108TransSuicide.php

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire