mardi 27 octobre 2015

Nozeroy (39) « Agir tous ensemble pour faire diminuer le nombre de suicides »


Nozeroy. « Agir tous ensemble pour faire diminuer le nombre de suicides »
Publié le 02/10/2015 http://www.leprogres.fr/jura/2015/10/02/agir-tous-ensemble-pour-faire-diminuer-le-nombre-de-suicides

Santé. La maison de santé de Nozeroy est la première de ce type en Franche-Comté à accueillir une formation sur la crise suicidaire, prônée par l’Agence régionale de santé.

Le docteur Laurence Miguet-Marguier, psychiatre, qui dispensait la formation avec Céline Alberici, psychologue.  Photo DR
Le docteur Laurence Miguet-Marguier, psychiatre, qui dispensait la formation avec Céline Alberici, psychologue.  Photo DR




La maison de santé de Nozeroy a accueilli ce jeudi une formation portant sur l’évaluation et la prise en charge de la crise suicidaire.
Pour mémoire, la crise suicidaire est une crise psychique dont le risque majeur est le suicide. Il s’agit d’un moment de la vie d’une personne où celle-ci se sent dans une impasse et est confrontée à une telle souffrance que la mort apparaît progressivement comme le seul moyen de trouver une issue à cet état de crise. Et ceci peut arriver partout, en milieu urbain comme en milieu rural.
Une formation pour évaluer et prendre en charge la crise suicidaire
La formation sur la crise suicidaire, à l’initiative de la Fédération des maisons de santé comtoises, constitue une première en Franche-Comté. « Cette formation s’adresse à tout public, médecins, bénévoles, soignants, aides-soignants et autres personnes pouvant avoir contact avec la crise suicidaire », explique le docteur Laurence Miguet-Marguier, psychiatre, qui dispensait la formation avec Céline Alberici, psychologue. « La formation qui dure deux journées avec ensuite une soirée de restitution a pour but d’agir tous ensemble pour faire diminuer le nombre de suicides. Donner des outils pour améliorer le repérage et le diagnostic précoce des signes de crise suicidaire, identifier les patients à risque, reconnaître les signes avant-coureurs d’un passage à l’acte, désamorcer le passage à l’acte », ajoute Céline Alberici.
Orienter les personnes en cas de crise psychosociale ou psychiatrique
À l’issue de cette formation, qui a réuni sept personnes de la maison de santé, à savoir médecins, psychologue, les services d’aide à la personne, le personnel d’accueil et les aides-soignantes de la maison de retraite de Nozeroy, les participants seront en mesure de s’organiser pour orienter les personnes en cas de crise psychosociale ou psychiatrique. « Mais aussi de définir des concepts liés à l’intervention de crise suicidaire, saisir le développement d’une crise suicidaire tout en reconnaissant et identifiant les différentes phases associées à ce processus, d’apprendre les éléments essentiels d’une évaluation clinique de la crise, d’identifier les facteurs de risques associés à l’émergence d’une crise suicidaire, de décrire les principes de base, les étapes et les limites de l’intervention de crise », conclut Laurence Miguet-Marguier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire