lundi 17 août 2015

PARUTION Le geste suicidaire chez l'enfant : mesure du phénomène, caractéristiques épidémiologiques et recommandations de base

Le geste suicidaire chez l'enfant : mesure du phénomène, caractéristiques épidémiologiques et recommandations de base
Journal de Pédiatrie et de Puériculture
Available online 15 August 2015
J.Vandevoorde a,b,∗
a Laboratoire IPSé, université Paris Ouest-Nanterre, 200,avenue de la République, 92000 Nanterre, France
b Accueil de psychiatrie, hôpital René-Dubos, 6, avenue de l’Île-de-France,
95300 Cergy-Pontoise, France
Correspondance. Hôpital René-Dubos, 6, avenue de l’Île-de-France, 95300
Pontoise, France. Adresse e-mail : je.vandevoorde@free.fr

Résumé : Le geste suicidaire chez l’enfant est un phénomène rare et dramatique. En 2011, 36 enfants se sont donnés la mort (Cepidc). Dans l’ordre de fréquence, les moyens les plus utilisés sont la pendaison, l’auto-intoxication, le saut dans le vide et la décharge par arme à feu. Le développement de la notion de mort chez l’enfant s’acquiert progressivement. Le sens du mot suicide est compris aux alentours de 8 ans mais il n’est pas nécessaire que l’enfant ait une représentation aboutie de la mort pour effectuer un geste suicidaire. La médiatisation de tels gestes, l’émoi qu’ils provoquent ainsi que la difficulté à les étudier scientifiquement nous invitent à une rigueur particulière sur la lecture des études et l’interprétation des résultats. Nous ne disposons pas encore de théories ni de recherches sur le traitement du processus suicidaire chez l’enfant. Les principales recommandations consistent à prendre au sérieux les idées suicidaires, à privilégier la sécurité du patient en cas de situation aiguë, à mener une multiple évaluation, à empêcher l’accès aux moyens létaux et à mettre en œuvre une prise en charge maximaliste, dirigée et planifiée.


http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0987798315000924

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire