mardi 25 août 2015

CANADA Un nouveau Centre de recherche translationnelle sur les troubles de l'humeur et le suicide

CANADA : Prévention du suicide : un pas important pour une institution d'envergure de Verdun


Montréal, le 24 août 2015 /CNW Telbec/ 
Source http://www.fil-information.gouv.qc.ca/Pages/Article.aspx?idArticle=2308244902 -
Le ministre de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations et député de Verdun, monsieur Jacques Daoust, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, monsieur Gaétan Barrette, ont inauguré aujourd'hui le nouveau Centre de recherche translationnelle sur les troubles de l'humeur et le suicide et, par le fait même, l'agrandissement de la Banque de cerveaux Douglas - Bell Canada de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas.

« Notre appui démontre la ferme volonté de notre gouvernement de soutenir la recherche dans les sciences de la santé. L'avancement de la recherche en médecine et le rayonnement de notre savoir-faire québécois reposent sur l'innovation. Ces nouvelles installations offriront aux équipes de chercheurs un environnement stimulant et exerceront un pouvoir d'attraction pour maintenir et accroître ici des emplois de qualité. Je suis fier de pouvoir compter sur une institution de cette envergure dans ma circonscription », a déclaré le ministre Daoust.
Cet investissement permettra de loger les équipes de recherche ainsi que de moderniser et doubler la superficie des installations de la banque de cerveaux.
« Ce centre exceptionnel possède tous les atouts pour permettre aux équipes qui y évolueront de consolider leur position de leaders dans le domaine de la recherche en santé mentale, à commencer par celle du Groupe McGill d'études sur le suicide, initiatrice de la recherche translationnelle. Avec une telle infrastructure technologique et la ressource unique que constitue la Banque de cerveaux Douglas - Bell Canada, nul doute qu'il contribuera non seulement à l'avancement des connaissances épigénétiques et neuroanatomiques, mais aussi au développement de stratégies de prévention et de traitements encore plus efficaces », a pour sa part ajouté le ministre Barrette.
Rappelons que ce projet a nécessité un investissement de 9 987 000 $. Le gouvernement du Québec, par l'intermédiaire du ministère de l'Économie, de l'Innovation et des Exportations, a investi 7 380 000 $. Bell Canada a contribué au projet à hauteur de 2 M$ et la Fondation de l'Institut universitaire en santé mentale Douglas complète le montage financier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire