lundi 27 juillet 2015

USA Les risques de suicide au sein de l’armée de terre

SOCIÉTÉ
Les risques de suicide au sein de l’armée de terre
Estelle Chanel | 25 juillet 2015 http://sciencepost.fr/2015/07/risques-de-suicide-sein-de-larmee-de-terre/

Le chercheur Robert J. Ursano et ses collègues ont analysé les données de l’armée de terre américaine pour définir les groupes sociaux en son sein qui ont le plus de risque de suicide. Les résultats de la recherche ont été publiés sur JAMA Psychatry.

En moyenne, chaque jour, un soldat en activité et 22 vétérans se suicident, rapporte le Scientific American. De plus, entre 2004 et 2009, pendant les guerres d’Afghanistan et d’Irak, le taux de tentative et de suicide a augmenté brusquement. Les chercheurs ont donc essayé d’identifier les facteurs à risque parmi les membres permanents de l’armée de terre américaine entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2009.

Pendant cette période, 9 791 personnes de l’armée de terre américaine ont attenté à leur vie selon les données de Army Study to Assess Risk and Resilience in Servicemembers (Army STARRS). C’est grâce à ces informations que les scientifiques ont réussi à identifier les populations les plus touchées par le phénomène.

Ils ont observé que les soldats non gradés étaient plus atteints que les officiers. En effet, les soldats représentent 83,5% de l’armée de terre, mais contribuent à 98,6% des suicides. Cela représente 377 personnes touchées pour 100 000 par ans.
Les statistiques pour les soldats

Au seins des soldats, il y a encore des différences. Les femmes ont deux fois plus de risque de se suicider que les hommes. Les personnes n’ayant pas fini le lycée, celles qui n’ont pas l’habitude d’être déployées, les soldats de moins de 29 ans, les soldats blancs et ceux enrôlés après 25 ans, ont statistiquement plus tendance à se suicider que les autres. Ils ont aussi observé que le taux de suicide est le plus fort lors du deuxième mois de service.

Par ailleurs, le mois précédent leur suicide, des troubles psychologiques ont été diagnostiqués chez plus de la moitié des soldats.
Les statistiques pour les officiers

Parmi les officiers, il existe aussi des risques plus élevés pour certaines catégories. Les femmes ainsi que les personnes de plus de 40 ans ont plus de risque de faire une tentative de suicide. Cependant, le temps de carrière ou les déploiements n’influent pas.

« Nos résultats représentent , à notre connaissance, la comptabilisation la plus complète à ce jour des tentatives de suicide dans l’armée . Les résultats révèlent des profils de risque uniques pour les soldats et les officiers de troupe et soulignent l’ importance de la recherche et de la prévention axées sur les soldats enrôlés dans leur première tournée armée « , ont expliqué les chercheurs.

Sources: Scientific American, ABC News, Science Daily

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire