jeudi 4 juin 2015

RECHERCHE NOTICE ARTICLE Annotateurs volontaires investis et éthique de l'annotation de lettres de suicidés

Annotateurs volontaires investis et éthique de l'annotation de lettres de suicidés

Auteur  Kevin Bretonnel Cohen   John P. Pestian, 2  Karën Fort 3 
source https://hal.inria.fr/hal-01159052
1 University of Colorado at Boulder (Boulder, Colorado 80309-0425 - États-Unis) University of Colorado (France) 2 Cincinnati Children's Hospital Medical Center (États-Unis) University of Cincinnati (France)
3 STIH - Sens, Texte, Informatique, Histoire (1 rue Victor Cousin 75230 Paris cedex - France) UP4 - Université Paris-Sorbonne : EA4509 (1 rue Victor Cousin - 75005 Paris - France)
Résumé : Cet article présente une perspective éthique sur le projet décrit dans (Pestian et al., 2012b). La campagne d'annotation en question a visé à produire un corpus de lettres de suicidés annotées en émotions. Les annotateurs étaient soit des parents ou des amis de suicidés, soit des professionnels de la santé mentale. Nous appelons ces annotateurs bénévoles, volontaires pour faire avancer la recherche, des volontaires investis. Ce projet soulève un certain nombre de questions éthiques, notamment en ce qui concerne le rôle de l'empathie des annotateurs, les effets possibles sur ceux-ci et les utilisations potentielles des résultats obtenus. Nous concluons par une analyse du corpus du point de vue de la Charte Éthique et Big Data.
Type de document : Communication dans un congrès ETeRNAL (Ethique et Traitement Automatique des Langues), Jun 2015, Caen, France. Actes de l'atelier ETeRNAL de TALN 2015, 2015
Contributeur : Karën Fort <karen.fort@paris-sorbonne.fr>
Soumis le : mardi 2 juin 2015 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire