mardi 23 juin 2015

AUTOUR DE LA QUESTION La souffrance psychique en lien avec le travail

La souffrance psychique en lien avec le travail chez les salariés actifs en France entre 2007 et 2012, à partir du programme MCP.  BEH n°23/2015
23/06/2015

Imane Khireddine1 (i.khireddine@invs.sante.fr), Audrey Lemaître1, Julie Homère1, Julie Plaine1, Loïc Garras1,
Marie-Christine Riol2, Madeleine Valenty1 et le Groupe MCP 2012*
1 Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France
2 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) d’Auvergne, Clermont-Ferrand, France
Institut de veille sanitaire, Saint-Maurice, France

http://www.invs.sante.fr/beh/2015/23/2015_23_2.html

Résumé
Introduction –
La souffrance psychique en lien avec le travail prend de plus en plus d’importance dans les pathologies d’origine professionnelle. Or, celle-ci ne figure dans aucun tableau de maladie professionnelle reconnue par les différents régimes de sécurité sociale.
Méthode –
À partir des données issues du Programme de surveillance des maladies à caractère professionnel (MCP), les taux annuels de prévalence de la souffrance psychique en lien avec le travail ont été calculés pour la période 2007 à 2012. Des régressions logistiques univariées et multivariées ont été réalisées pour tester l’association entre la souffrance psychique en lien avec le travail et l’âge, la catégorie sociale et le secteur d’activité.
Résultats –
Le taux de prévalence de la souffrance psychique liée au travail était 2 fois plus élevé chez les femmes que chez les hommes, quelle que soit l’année (3,1% chez les femmes contre 1,4% chez les hommes en 2012). Ce taux a augmenté sur la période 2007-2012, aussi bien chez les femmes que chez les hommes. L’âge et la catégorie sociale étaient fortement associés à la souffrance psychique, contrairement au secteur d’activité.
Discussion-conclusion –
L’augmentation des taux de prévalence de la souffrance psychique en lien avec le travail sur la période 2007-2012 s’accompagne d’une dégradation constatée des conditions de travail et d’une médiatisation croissante de cette problématique. Les secteurs d’activité semblent impactés par la souffrance psychique au travers de leur pyramide sociodémographique.
http://www.invs.sante.fr/beh/2015/23/pdf/2015_23_2.pdf


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire