vendredi 5 juin 2015

ARTICLE Le phénomène des états psychologiques kinesthésiques chez les suicidants et les limites de l’évaluation du potentiel suicidaire : un cas clinique

Le phénomène des états psychologiques kinesthésiques chez les suicidants et les limites de l’évaluation du potentiel suicidaire : un cas clinique

Jérémie Vandevoorde 1 *, Thierry Baudoin 2, Béatrice Chabert 2, Ambre Sanchez Valero 3, Safié Kamar 3, Emmanuelle Baudoin 3
1 Docteur en psychologie, psychologue clinicien, Laboratoire IPSé, Université Paris Ouest-Nanterre, 200, avenue de la République, 92000 Nanterre. Accueil de psychiatrie, Hôpital René Dubos, 6, avenue de l’Île-de-France, 95300 Cergy-Pontoise, France
2 Psychiatre, Accueil de psychiatrie, Hôpital René Dubos, 95300 Cergy-Pontoise, France
3 Psychologue, Accueil de psychiatrie, Hôpital René Dubos, 95300 Cergy-Pontoise, France
* Tirés à part
L'Information Psychiatrique Volume 91, numéro 5, Mai 2015 Page(s) : 373-82

L’évaluation et la prévention des gestes suicidaires constituent un enjeu majeur de santé publique. De nombreuses démarches cliniques ont été proposées pour identifier une activité suicidaire chez un patient. Pourtant, certains passages à l’acte semblent échapper à toute évaluation clinique en présentant un caractère extrêmement brutal. L’article présente le cas de Mme M, une patiente non psychotique ayant fait une tentative de suicide grave. Elle présente le jour même de son geste une amélioration thymique et une baisse de l’activité suicidaire, rendant indétectable l’activité suicidaire. Le soir, elle avale une importante quantité de médicaments sous l’injonction d’une voix. La propulsion de son bras semble altérée, la patiente semble dissociée, sans pensée, sans émotion et sans qu’un événement déclencheur proximal ne soit réellement identifiable. Ces cas ont été identifiés comme des états psychologiques dits kinesthésiques et constituent un intriguant phénomène clinique. Les limites de l’évaluation du potentiel suicidaire sont discutées à la lumière de cette analyse.

Mots-clés : évaluation, tentative de suicide, discours, passage à l’acte

source http://www.jle.com/fr/revues/ipe/e-docs/le_phenomene_des_etats_psychologiques_kinesthesiques_chez_les_suicidants_et_les_limites_de_levaluation_du_potentiel_suicidaire_un_cas_clinique_304646/article.phtml

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire