mardi 7 avril 2015

USA ETUDE RECHERCHE CRISE, SAISIES IMMOBILIERES ET SUICIDE

Saisies immobilières et suicide
d'après article "Home Foreclosures and Suicide" du 3/04/2015
http://www.sprc.org/news-events/

Une étude récente a révélé que les saisies immobilières ont probablement contribué à une augmentation du taux de suicide chez les adultes d'une cinquantaine d'années lors de la crise associée à "la Grande Récession.". D'après l'étude Une augmentation de cinq points de pourcentage dans les saisies dans lequel les propriétaires avaient effectivement perdu leur maison a été associée à une augmentation de 25 pour cent du taux de suicide dans le groupe d'âge 46-64. Pour les personnes de 30 à 45 ans, une augmentation de cinq points de pourcentage dans les saisies terminées a été associée à une augmentation de huit pour cent du taux de suicide.

Bien que l'analyse ait trouvé une association entre le suicide et n'importe quelle étape de la saisie (y compris la réception d'un avis de saisie), une fois ajustés aux variables économiques telles que le chômage et la pauvreté, l'association était statistiquement significative seulement pour les saisies dans lesquelles la banque ou le détenteur d'hypothèque avait repris possession du immobilier.

Aucune association significative entre le suicide et la saisie n'a été trouvé pour les 18-29 ans ou les groupes de 65 ans et plus. Les auteurs soulignent que « la perte des capitaux principaux et des richesses à l'âge proche de la retraite est susceptible d'avoir un effet profond sur la santé mentale et le bien-être des personnes d'une cinquantaine d'années."

Cette analyse a utilisé les données de mortalité de CDC WONDER, les données de saisies couvrant plus de 90 pour cent des ménages des États-Unis de RealtyTrac, et les données sociodémographiques de United States Census American Community Survey.

Houle, J. N., & Light, M. T. (2014). The home foreclosure crisis and rising suicide rates, 2005 to 2010. American Journal of Public Health 104(6), 1073–1079.


Référence étude citée


The Home Foreclosure Crisis and Rising Suicide Rates, 2005 to 2010
Jason N. Houle, PhD, and Michael T. Light, PhD
At the time of the study, Jason N. Houle was with the University of Wisconsin-Madison. Michael T. Light is with the Department of Sociology, Purdue University, West Lafayette, IN.
Correspondence should be sent to Jason N. Houle, PhD, 6104 Silsby Hall, Room 104, Dartmouth College, Hanover, NH 03755 (e-mail: jason.houle@dartmouth.edu). Reprints can be ordered at http://www.ajph.org by clicking the “Reprints” link.
Am J Public Health. 2014 Jun;104(6):1073-9. doi: 10.2105/AJPH.2013.301774. Epub 2014 Apr 17.


Contributors

Both authors originated the study, interpreted the findings, and edited multiple drafts of the article. J. N. Houle drafted the introduction and conclusion of the article and conducted the early analyses. M. T. Light completed the analyses and was responsible for data and methods.

ABSTRACT
Objectives. We examined the association between state-level foreclosure and suicide rates from 2005 to 2010 and considered variation in the effect of foreclosure on suicide by age.
Methods. We used hybrid random- and fixed-effects models to examine the relation between state foreclosure rates and total and age-specific suicide rates from 2005 to 2010 (n = 306 state-years).
Results. Net of other factors, an increase in the within-state total foreclosure rate was associated with a within-state increase in the crude suicide rates (b = 0.04; P < .1), and effects were stronger for the real estate–owned foreclosure rate (b = 0.16; P  < .05). Analysis of age-specific suicide rates indicated that the effects were strongest among the middle-aged (46–64 years: total foreclosure rate, b = 0.21; P < .001; real estate–owned foreclosure rate, b = 0.83; P < .001). Rising home foreclosure rates explained 18% of the variance in the middle-aged suicide rate between 2005 and 2010.

Conclusions. The foreclosure crisis has likely contributed to increased suicides, independent of other economic factors associated with the recession. Rising foreclosure rates may be partially responsible for the recent uptick in suicide among middle-aged adults.http://ajph.aphapublications.org/doi/abs/10.2105/AJPH.2013.301774?journalCode=ajph




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire