jeudi 9 avril 2015

RECHERCHE ETUDE ROYAUME UNI : DECES Examen des décès indéterminés et accidentels comme source de sous-déclaration des suicides dans vingt pays occidentaux.

d'après article Bournemouth University. "Under-reported suicides: Hiding or compounding the tragedy." ScienceDaily. ScienceDaily, 7 April 2015. <www.sciencedaily.com/releases/2015/04/150407123056.htm>

Une nouvelle étude a révélé que les chiffres du suicide peuvent ne pas être aussi précis qu'ils sont présentés, avec les pays occidentaux ayant un taux de suicide plus élevé que celui rapporté dans les chiffres officiels, en particulier au Royaume-Uni.Une nouvelle étude de l'Université de Bournemouth conteste ces chiffres officiels, avec une série de suicides sous-déclarés (
Under-Reported Suicides (URS)) potentiellement découverts grâce à l'étude.Le Professeur Colin Pritchard, qui a dirigé l'étude, a expliqué: «La tragédie du suicide est à double tranchant, la perte de la personne et l'impact sur ceux qui les entourent. le problème est de déterminer l'exactitude des chiffres du suicide car même aujourd'hui la stigmatisation entourant le suicide demeure. Grâce à cette étude, nous voulions obtenir une image plus précise des taux de suicide dans les pays occidentaux."
«Nécessairement, lorsque survient un décès, les coroners doivent décider si la mort est un suicide - ce qui peut être nuisible à la famille - ou si c'est un accident ou donnent un un verdict indéterminé parce qu'ils ne peuvent pas décider. Il est ensuite classé dans la catégorie de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) comme une mort indéterminée (UnD) et c'est parmi les UnD que les suicides sous-déclarés sont plus susceptibles de se trouver.
L'étude a analysé les suicides, les décès accidentels et UnD par âge et sexe et a constaté que les suicides des jeunes au Royaume-Uni (15-24 ans) pour les deux sexes, était le même que le nombre de décès indéterminées à un ratio de 1: 1, aucun autre pays ne avait un tel lien étroit.En outre, le Royaume-Uni avait un nombre d'UnD disproportionné plus élevé dans tous les groupes d'âge que tous les autre pays.

Les Autres pays avec une sous déclaration des suicide probablement plus élevée étaient le Portugal, la Suisse, tandis que divers pays avaient un taux étrangement haut d'UnD pour les femmes ou les personnes âgées.Le Professeur Colin Pritchard a continué, «Les implications pratiques de ces résultats signifient que le problème du suicide est négligé, par exemple chaque année depuis 2001, le Royaume-Uni a eu plus de gens qui meurent officiellement d'un verdict de suicide que tous ceux qui sont morts pendant la tragédie du 9/11 aux États-Unis - et cette étude suggère que les chiffres britanniques du suicide sont encore plus élevés.


...Lire l'intégralité de l'article en anglais  "Under-reported suicides: Hiding or compounding the tragedy." ScienceDaily. ScienceDaily, 7 April 2015. <www.sciencedaily.com/releases/2015/04/150407123056.htm>

CONCLUSION: forte indication des suicides sous-déclarés au Royaume-Uni, Portugal, Suisse, Suède, Danemark et l'Allemagne, avec des suicides sous-déclarés susceptibles dans les décès déclaré comme accident en Grèce, Portugal, Suisse et Etats-Unis. Ces résultats ont des implications importantes, indiquant que, à l'exception de la France et  du Japon, les taux de suicide officiels contiennent un degré de sous-déclaration, et surtout pour les femmes mais il est essentiel de disposer de données précises sur le suicide pour assurer la prestation de services adéquates.
Référence Etude citée :
Community Ment Health J. 2015 Apr;51(3):365-76. Examining undetermined and accidental deaths as source of 'under-reported-suicide' by age and sex in twenty Western countries.
Pritchard C1, Hansen L.
1Research Professor in Psyhciatric Social Work, School of Health and Social Care, Bournemouth University, Room 401b Royal London House, Christchurch Rd, Bournemouth, BH1 3 LT, UK, cp1@soton.ac.uk.

Abstract
OBJECTIVES:  'Undetermined' (UnD) and accidental deaths (AccD) are explored as possible sources of 'under-reported-suicides' (URS) in 20 Western countries.
METHODS:  WHO mortality rates per million of AccD, UnD and suicides analysed. UnD:suicides ratios of <1:5 calculated as likely URS versus ratios >1:10 unlikely URS and all correlated by sex and age.
RESULTS:  Male URS likely in 7 countries and in 11 for females. URS in AccD likely in 5 countries for both sexes only UnD and suicide rates the elderly (75+) significantly correlated.
CONCLUSION: Strong indication of URS in the UK, Portugal, Switzerland, Sweden, Denmark and Germany with likely URS in AccD in Greece, Portugal, Switzerland and USA. These findings have important implications, indicating that, with the exception of France and Japan, official reported suicide rates contain a degree of under-reporting, and especially for women yet it is essential to have accurate suicide data to ensure adequate service provision.
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25536938


Référence de journal :

    Colin Pritchard, Lars Hansen. Examen indéterminé et décès accidentels comme source de « Sous-Rapporter-suicide » par âge et sexe dans vingt pays occidentaux. Journal de santé mentale de la Communauté, 2014 ; 51 (3) : 365 DOI : 10.1007/s10597-014-9810-z

Citez cette page :

  Université de Bournemouth. « suicides Sous-rapportés : Cachant ou composant la tragédie. » ScienceDaily. ScienceDaily, le 7 avril 2015. < www.sciencedaily.com/releases/2015/04/150407123056.htm >.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire