mardi 21 avril 2015

DISPOSITIFS DE PRISE EN CHARGE du Centre Hospitalier des Pays de Morlaix (BRETAGNE)

Extrait tirés du journal Grand Angle  Journal d'information du Centre Hospitalier des Pays de Morlaix - mars 2015
http://www.ch-morlaix.fr/actualites/upload/GAMARS-WEBFLOU.pdf
ACTUALITÉ INTER-PÔLES

Auteurs :  Dr Auerhaan (Psychiatre), Mme Bigault (Psychologue), Mme Bouchilloux
(Psychologue), Mme Binaisse (CSS S7 et S3), Mme Flamanc (FFCS UPEC),
Mme Rodrigues (FFCS Réanimation) et Mme Jullien-Flageul (Directeur des Soins).


" La crise suicidaire osons en  parler
Extraits pour lire l'article en intégralité : http://www.ch-morlaix.fr/actualites/upload/GAMARS-WEBFLOU.pdf

Extrait de la page 4:
Chapitre 2 "LA cLInIQUe

La crise suicidaire est une période de la vie où le suicide devient la réponse pour apaiser les souffrances actuelles (professionnelles, sociales, financières, psychologiques...) d’un sujet. C’est un moment de rupture dans l’organisation de la personne, qui se trouve envahie par les émotions, la tension psychique, la difficulté à se concentrer et le sentiment d’avoir tout essayé et que rien ne marche. 
C’est un état évolutif, mais réversible et temporaire.
Le risque majeur est un passage à l’acte, mais l’immense majorité des crises suicidaires ne comporte aucun passage à l’acte.
Le service public met en œuvre une offre de soins concernant la souffrance psychique, accessible à tout un chacun, notamment, en dehors de l’hospitalisation, par les CMP (Centre-Médico-Psychologique).
Comme d’autres domaines, tel l’addictologie, la suicidologie propose une évaluation précise, singulière et multidisciplinaire des conduites suicidaires, de leur facteur et de leur prévention.
Ainsi, des équipes formées et des espaces spécialisés ont été mis en place au sein du CHPM, permettant une réactivité et une disponibilité essentielles à la prise en charge de ce type de problématique, allant des idées suicidaires, au passage à l’acte avec tentative de suicide, à la postvention (accompagnement des personnes endeuillées suite au suicide d’un proche).
Indépendamment de la psychopathologie sous-jacente sur laquelle s’inscrit la crise suicidaire, la prise en charge relève d’un travail de liaison. Il s’agit effectivement de relier le sujet dans l’ici et maintenant sur une triple dimension : intrapsychique et singulière, soignante et sociale. 

3 LeS DISPoSItIFS PRoPoSÉ
S
une prise en charge des patients pluridisciplinaire
L’équipe de psychiatrie de liaison s’est mise en place en janvier 2010. Cette équipe est rattachée à l’UPEC, service intersectoriel  (Unité Psychiatrique d’Évaluation Clinique) sous la responsabilité du Docteur AUERHAAN, Psychiatre médecin chef du secteur 7 et du Docteur PALANT, Psychiatre. Depuis 2013, grâce à des crédits ARS, une psychologue a rejoint l’équipe de liaison dans le but d’améliorer la prise en charge des patients présentant un risque suicidaire. L’équipe de liaison intervient dans tous les services de soins somatiques du CHPM pour donner un avis spécialisé concernant un patient. Toute intervention est précédée d’une demande écrite ou informatisée d’un médecin du service demandeur.
Pour évaluer le risque suicidaire d’un(e) patient(e), différents outils sont utilisés lors de l’entretien en psychiatrie de liaison :
La parole
Des grilles d’évaluation :
• le RUD (Risque, Urgence et Dangerosité), évaluation du potentiel suicidaire comprenant le risque suicidaire, l’urgence suicidaire et la dangerosité suicidaire,
• l’échelle d’évaluation de la dépression
Les feuilles de compte-rendu écrites et les fiches psychiatriques de liaison informatisées.
À la suite de l’entretien infirmier, plusieurs réponses peuvent être avancées :
Le retour au domicile avec suivi de secteur en CMP (Centre Médico-Psychologique) ou un suivi médical et/ou psychologique peut être proposé aux patients.
Une hospitalisation à l’UPEC ou dans une unité d’admission psychiatrique de secteur.
Une demande d’évaluation et/ou consultation psychologique spécialisée.
Une demande d’intervention du psychiatre référent de la liaison.
Rappel téléphonique pour le suivi des patients suicidaires :
protocole utilisé dans le cadre de la prévention nationale du suicide qui prévoit un rappel téléphonique à J1, J7 M1, M6 et 1 an. Ce protocole est adapté à la situation de chaque patient

Les missions de la psychiatrie de liaison dans la prise en charge de la crise suicidaire s’appuient donc sur un travail de collaboration et de coordination pluridisciplinaire avec un objectif commun qui est d’améliorer la qualité de la prise en charge du patient. 

un accompagnement des personnels par de la formation


Dans le cadre de la stratégie nationale de prévention du suicide, le Docteur AUERHAAN a bénéficié de la formation de formateurs auprès du Professeur TERRA en décembre 2007 afin d’initier et de s’inscrire dans une dynamique collective et territoriale nécessitée par la priorité de santé publique que constitue le suicide en Bretagne et particulièrement dans les territoires des secteurs psychiatriques rattachés au CHPM.
Une montée en charge progressive des actions de prévention et de formation s’est instituée, d’abord par des interventions ponctuelles isolées puis par la construction d’une stratégie au service d’objectifs et la mise en place d’une organisation tant au niveau du CHPM qu’au niveau du territoire de santé.
Pour qu’un réseau puisse travailler efficacement, cela nécessite l’engagement et la compétence des différents acteurs qui doivent partager un langage, un système d’évaluation et un plan d’intervention communs. À cette fin, nous avons pu mettre en place au CHPM depuis 2013 des groupes de formation ouverts à tout le personnel
de l’établissement ainsi qu’aux personnels des établissements du territoire relevant de la fonction publique hospitalière.
Des soignants volontaires ont été formés afin de renforcer l’effectif des formateurs qui interviennent dans les groupes proposés par le CHPM mais aussi par d’autres organismes extérieurs (ASKORIA...) ainsi que dans nombre d’actions de prévention ou de communication (Café santé, journée mondiale de prévention du suicide, Atelier santé Ville...).
Dans le cadre des partenariats avec les collectivités territoriales, le CHPM participe en tant qu’opérateur au Contrat Local de Santé (CLS) de Morlaix Communauté. Le CLS a pour mission de mettre en œuvre et d’animer un Conseil Local de Santé Mentale (CLSM) initié en 2012. Cette instance locale propose une démarche transversale de la Santé Mentale en impliquant à la fois les acteurs politiques, du soin et du social : elle est née de la volonté des acteurs de travailler sur des problématiques communes. Le CLSM a pour finalité d’agir sur les facteurs sociétaux influant sur l’état de bien-être des populations, pour lutter notamment contre le risque suicidaire, et favoriser l’insertion des personnes atteintes de troubles psychiques
Parallèlement le CHPM conforte sa volonté d’information et de sensibilisation des personnels en participant pour la première fois à la Journée Mondiale de prévention du suicide en 2014 où 64 professionnels ainsi que 69 étudiants de l’iFsi de 3ème année se sont inscrits




Equipe de Liaison, site de Carhaix


A Carhaix, depuis 1999, une équipe de psychiatrie de liaison rattachée au Centre Médico-Psychologique (Secteur 29G07)  intervient au Centre Hospitalier de Carhaix, aussi bien aux urgences qu’en service MCO, pour une évaluation psychiatrique des patients hospitalisés. Les interventions auprès de patients en crise suicidaires clairement identifiées au moment de la demande d’évaluation représentent depuis 2011 chaque année 25 % du total des demandes.
Depuis 2013, 40 % de temps de psychologue a été attribué au CMP de Carhaix en soutien de l’équipe de liaison et pour un temps d’accueil d’urgence sur la problématique suicidaire des habitants de la partie finistérienne du Centre Bretagne.

Numéros utiles
santé au travail CHPM :  02 98 62 62 06 (ou Poste 6206)
CMP de Carhaix : 02 98 99 18 81 - Céline BIGAULT
uPeC :  02 98 62 64 87- Nathalie BOUCHILLOUX
sOs suicide Phoenix :
01 45 39 40 00 (7/7 - 24/24)
suicide-écoute : 01 40 44 46 45 / 0825 120 364
Centre 15

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire