jeudi 26 mars 2015

GRANDE BRETAGNE RECHERCHE Des problèmes d'effectif de personnel liés aux suicides dans les services selon une étude

Des problèmes d'effectif de personnel liés aux suicides dans les services , selon un Rapport de santé mentale
Le 24 mars 2015  Université de Manchester

D'après University of Manchester. "Staffing problems linked to ward suicides, mental health report finds." ScienceDaily. ScienceDaily, 24 March 2015. <www.sciencedaily.com/releases/2015/03/150324084352.htm>.
Résumé:

Les Patients suicidaires qui sont sous observation peuvent être mis en danger quand le personnel et l'équipe infirmière sont inexpérimentés, selon un nouveau rapport publié aujourd'hui. Les chercheurs ont constaté que la moitié des décès examinés, se sont produits lors de contrôles effectués par un personnel moins expérimenté ou quand le personnel était peu familier du patient. Les Décès sont survenus lorsque le personnel ont été distraits par des perturbations du service, au cours de période de pointe d'activités, ou quand le service a été mal conçu.

Ceci les contrôles habituellement signifiés toutes les 10-15 minutes mais dans 9% le patient a été censé être sous l'observation constante.
L'équipe de recherche a examiné les détails de tous les suicides au R-U sur 7 ans sous l'observation. Ils ont également mené une enquête en ligne pour que les patients et le personnel rapporte leur expérience d'observation.
Commandé par le Partenariat de Healthcare Quality Improvement et the Clinical Outcome Review Programmes, les chercheurs de l'Université de l'enquête confidentielle nationale de Manchester sur le suicide et l'homicide par des personnes atteintes de maladie mentale, ont constaté que 18 patients hospitalisés par an sont mort par suicide tandis qu'ils etaient sous observation. les contrôles généralement destinés à s'effectuer toutes les 10-15 minutes, mais dans 9% des cas le patient est censé être sous observation constante.

L'équipe de recherche a examiné les détails de tous les suicides sous observation au Royaume-Uni sur plus de 7 ans . Ils ont également mené un sondage en ligne pour les patients et le personnel pour signaler leur expérience de l'observation.

Les chercheurs ont constaté que la moitié des décès examinés produits lors de contrôles ont été effectués par un personnel moins expérimenté moins ou un personnel  qui était peu familier avec le patient. Les Décès sont survenus lorsque le personnel ont été distraits par des perturbations du service, en période de pointe, ou lorsque le service a été mal conçu.

Une infirmière qui a participé au groupe de discussion a déclaré: «Très peu d'infirmières ont vraiment compris ce que signifiait une observation Ils pensaient que cela signifiait aller, voir quelqu'un, revenir et signer la feuille.."



Le Professeur Louis Appleby, directeur de l'enquête, dirige également la Stratégie nationale de prévention du suicide en l'Angleterre. Il a dit:.. "L'approche d'observation actuel ne fonctionne pas de manière suffisamment sûre. C'est un élément important de garder la sécurité des patients, mais nous avons constaté que là où les décès se sont produits, la responsabilité avait été souvent donnée aux membres du personnel moins expérimentés. Les décès se sont également produits quand les protocoles n'ont pas été suivis. L'observation est une tâche qualifiée, pas un dispositif supplémentaire qui peut être délégué à n'importe qui de disponible. »

Les chercheurs recommandent que le suicide sous observation devrait être considéré comme un "NHS 'never event" en Angleterre et au Pays de Galles (ou comme un événement indésirable grave comme en Irlande du Nord et Écosse) et devrait faire l'objet d'une enquête indépendante.

La recherche a également constaté que les patients ont des sentiments mitigés au sujet de l'observation, le trouvant intrusive ou de protection. Le processus est souvent impopulaire auprès du personnel.

Un patient qui a participé à l'étude a déclaré: «Vous vous sentez comme un prisonnier. C'est tellement, tellement traumatisant Vous ne sentez pas qu'ils se soucient de votre bien - vous êtes considéré comme leur causant un fardeau supplémentaire..."

Le rapport peut être consulté ici: http://www.bbmh.manchester.ac.uk/cmhr/research/centreforsuicideprevention/nci

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    Est il possible professionnellement et humainement parlant de réduire l'activité de personnel soignant à la seule observation continue et ininterrompue de patients sucidaires?
    Si j'ai bien saisi la défaillance de bonnes pratiques professionnelles sur le contenu de la mission d'observation de la personne fragile, la question de la continuité de cette activité doit être posée en terme de concentration ...et d'accompagnement du stress que cela crée incidemment.
    J'aimerais avoir des réactions sur ce problême...
    Jacques

    RépondreSupprimer