mardi 17 mars 2015

BELGIQUE Une lumière bleue "anti-suicide" testée à la gare de Dave

Une lumière bleue "anti-suicide" testée à la gare de Dave
La gare de Dave.
Chaque année, une centaine de personnes se suicident sur les rails du chemin de fer en Belgique. Comment réduire cette terrible statistique ? Infrabel est allée jusqu'au Japon pour chercher une solution. Et cette solution va être testée à la gare de Dave, près de Namur.
Pourquoi à Dave ? Et bien parce qu’il y a déjà eu pas mal de suicides dans cette petite gare. L’une des explications vient de la proximité avec l'hôpital psychiatrique voisin. Du coup, les voyageurs de la ligne entre Namur et Ciney sont habitués aux arrêts du trafic, pour "heurt de personne", comme on dit pudiquement dans le jargon des chemins de fer. Le dernier en date, c'était il y a un peu plus d'un mois, le 29 janvier dernier.
Alors, pour réduire le nombre de suicide, Infrabel teste depuis quelques jours des nouveaux luminaires sur les quais de cette petite gare de campagne: ils diffusent une lumière bleue. Cette couleur aurait un impact positif sur l'humeur. En tout cas, en luminothérapie, la lumière bleue aide à lutter contre la dépression saisonnière. Ça, c'est prouvé. Mais de là à réduire les pulsions suicidaires...
Gilles Vandewalle, chercheur à l'université de Liège, reste prudent : "Les émotions sont affectées par la qualité de l’environnement lumineux. On a l’air un peu plus réactif lorsque la lumière est bleue. Est-ce que cela se traduit par un effet positif ? On n’en sait encore rien. Est-ce que cet effet positif pourrait engendrer par une diminution des tentatives de suicide ? On en est encore très loin… Par contre, si des expériences similaires sont tentées au Japon et qu’elles montrent un impact, je pense que cela vaut la peine d’être également testé chez nous."
Dans un premier temps, quatre gares qualifiées de "sensibles" sont concernées par ce projet, dont celle de Dave. Infrabel reste discret sur le nom des autres gares mais on sait qu'il y en a deux en Wallonie et deux en Flandre. Les tests de ces lumières bleues commencent à Namur. Il faudra attendre plusieurs années avant de connaître les résultats de cette expérience pilote.
Simon Bourgeois

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire