jeudi 19 février 2015

DISPOSITIF VigilanS DU CHU de LILLE EN SCHEMA

Le CHRU de Lille entre en VigilanS contre le suicide
http://www.chru-lille.fr/articles/125931.html 
En France, 20 000 tentatives de suicides sont comptabilisées tous les ans, soit une tentative toutes les quatre minutes. Dans le Nord – Pas de Calais, 800 décès par suicide sont recensés. Au regard de ces chiffres alarmants, le CHRU de Lille, le Samu 59 et l’Agence Régionale de Santé (ARS) agissent pour lutter contre les tentatives de suicide en créant le dispositif VigilanS.
http://www.chru-lille.fr/articles/schemavigilans.jpg


Rester en contact avec les patients pour éviter les récidives
VigilanS permet aux patients de rester en contact avec un dispositif qui les accompagne, qui les écoute et qui les soutient. Il s’agit d’un véritable outil de suivi qui procède en trois étapes :
- A sa sortie de l’hôpital, le patient reçoit une carte avec le numéro de téléphone de VigilanS, qu’il peut contacter à tout instant afin de maintenir le dialogue. Par la suite, VigilanS informe son médecin traitant et son psychiatre référent de la mise en place du dispositif de suivi.
- Entre dix et vingt jours après sa sortie, un(e) écoutant(e) du dispositif appelle le patient pour s’informer de son état de santé. S’il ne répond pas, le médecin traitant et le psychiatre sont contactés. Quant au patient, il reçoit une carte postale personnalisée et/ou un SMS tous les mois.
- Après 6 mois de suivi, un dernier contact est entrepris. Si aucune récidive suicidaire n’est constatée, le patient sort du dispositif. Dans le cas contraire, le suivi est prolongé.




Un dispositif inédit en France
Pr VEIVA
Coordonné par Guillaume Vaiva, professeur de Psychiatrie, VigilanS est un outil d’accompagnement unique, un dispositif pilote exclusivement dédié à la région Nord – Pas de Calais. La Métropole Lilloise a été prioritairement ciblée ainsi que les zones particulièrement touchées par le suicide comme Boulogne, Saint-Omer, Douai ou Cambrai. Centralisée au SAMU/Centre 15, l’équipe se compose d’une secrétaire, d’un praticien hospitalier, de quatre écoutant(e)s, d’un assistant spécialiste en Psychiatrie et d’une Assistante de Recherche Clinique.
Financé pour deux ans par l’ARS à hauteur de 380 000 €, VigilanS entre dans le cadre du Schéma régional de prévention du Nord – Pas de Calais.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire