jeudi 26 février 2015

Charente-Maritime. Part’âge, service gratuit de visites aux personnes âgées isolées



A l’écoute des aînés isolés
Publié le 25/02/2015 Marie-Laure Gobin
Part’âge, service gratuit de visites aux personnes âgées isolées, vient de voir le jour en Haute Saintonge sous l’égide de la MSA et de ses partenaires. 
A l’écoute des aînés isolés
Au premier rang, les bénévoles qui iront visiter les personnes âgées isolées, à l’issue de leur formation de trois jours. © Photo

PHOTO M.-L. G.

Les partenaires
Agrica, Aider 17, Asept, Associations coordination santé social de Saintonge, Pep 17, Sports pour tous, Carsat, Casa Poitou-Charentes, Conseil général, Ehpad Les jardins de Cybèle, Ehpad Les jardins de Saintonge, Fdgedar, Générations mouvement, Habitants du territoire, Klesia, la Maison de l’emploi, la Maison pop’centre socioculturel, Malakoff Mederic, MFR Saint-Genis-de-Saintonge, Élodie Traquet masseur kinésithérapeute, MSA.
Bernard, enseignant à la retraite, disposait d'un peu de temps. « Je voulais me sentir utile, trouver une activité sociale qui puisse rendre service sur un créneau où les volontaires ne sont pas si nombreux. » Jean-Louis, lui, a déjà fait partie d'une équipe de bénévoles au service des personnes âgées isolées. « C'est une pratique que je connais bien. Les personnes âgées souhaitent rester le plus longtemps possible chez elles, mais il leur manque du lien social. Il faut le retrouver et c'est ce à quoi je m'engage. »
Repérer les souffrances
Tous deux, ainsi que Guy, Monique, Renée et Annie, font désormais partie du service Rencontre et part'âge, mis en place par la MSA et ses partenaires (lire ci-contre), dans le cadre de la Charte des solidarités avec les aînés de Haute Saintonge. Une charte dont la définition précise du contenu a pris deux ans. Et dont toutes les actions mises en place tendent vers la rupture de l'isolement des aînés, leur accompagnement pour rester le plus longtemps possible à leur domicile, ou encore le maintien de leur bonne forme au quotidien.
Trois hommes, trois femmes. Ils sont donc six pour le moment à être volontaires pour rendre visite aux retraités isolés qui en ont fait la demande auprès du Centre local d'information et de coordination (Clic) (1). Et ils commenceront au cours du mois d'avril. Ils viennent de bénéficier de trois jours de formation avec Jean-Luc Douillard, psychologue clinicien au centre hospitalier de Saintes. Un professionnel qui les a aussi fait travailler sur le repérage d'un certain nombre de souffrances liées à la solitude, y compris le risque suicidaire.
Dans tous les cas, ces bénévoles seront de bonnes vigies. Ils sauront remonter les informations aux services compétents qui prendront le relais. « L'important, c'est l'écoute, le lien social qui manque parfois cruellement aux aînés. Il peut se traduire par une promenade, de la lecture, une simple discussion, une partie de cartes, des sorties, un moment de détente autour d'un petit café, voire même le partage d'un repas. L'essentiel, c'est l'échange », indique Monique Perrot, conseillère à la MSA qui, avec Line Birolleau, assistante sociale du réseau gérontologique, et Sandrine Berneron (Action sociale Malakoff Mederic), a également accompagné cette formation.
Jeux de rôles
Une formation qui s'est terminée par des mises en situation, sous forme de jeux de rôles. Jean-Luc Douillard le précise : « Il n'y a pas de modèle de bénévole. Chacun arrive avec son vécu, son expérience, son engagement, tout ce qui fait sa richesse. L'écoute est fondamentale. »
Tous les deux mois, ces bénévoles seront invités à dire leur ressenti face aux situations rencontrées qui pourront parfois être pesantes pour eux. Mais s'ils en ressentent le besoin, ils pourront s'en ouvrir à tout moment aux professionnels. Pas de règle stricte concernant le nombre des visites : « C'est assez souple, confie Bernard. Ce devrait être deux fois par mois mais c'est fonction de la disponibilité du bénévole visiteur et des souhaits du retraité visité. »
(1) Les personnes âgées qui souhaitent bénéficier du service tout comme ceux qui souhaitent devenir des visiteurs bénévoles peuvent contacter le Clic au 05 46 70 73 70.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire