jeudi 22 janvier 2015

RECHERCHE USA : RECESSION, INTOXICATION ALCOOLIQUE ET SUICIDE

Contraction économique, intoxication alcoolique et suicide: l'analyse du système national de déclaration de mort violente
Article original : Economic contraction, alcohol intoxication and suicide: analysis of the National Violent Death Reporting System
M S Kaplan 1,
N Huguet 2,
R Caetano 3,
N Giesbrecht 4,
W C Kerr 5,
B H McFarland 6
  1. 1Department of Social Welfare, UCLA Luskin School of Public Affairs, Los Angeles, California, USA
    2Center for Public Health Studies, Portland State University, Portland, Oregon, USA

    3School of Public Health, University of Texas, Dallas, Texas, USA

    4Social and Epidemiological Research Department, Centre for Addiction and Mental Health, Toronto, Ontario, Canada

    5Alcohol Research Group, Public Health Institute, Emeryville, California, USA
    6Department of Psychiatry, Oregon Health & Science University, Portland, Oregon, USA
Correspondence to Dr Mark S Kaplan, Department of Social Welfare, UCLA Luskin School of Public Affairs, P.O. Box 951656, Los Angeles, CA 90095-1656, USA; kaplanm@luskin.ucla.edu
Revue
Injury Prevention  February 2015, Volume 21, Issue 1 (35-41)


résumé

Objectifs Bien qu'il existe un nombre important et croissant de données sur l'impact des récessions économiques sur le risque de mortalité par suicide, il y en a beaucoup moins sur le rôle de consommation d'alcool dans la relation complexe entre les conditions économiques et le suicide. Les objectifs étaient de comparer les taux
post-mortem d'intoxication à l'alcool chez les personnes (hommes et femmes) décédées  par suicide avant (2005-2007), au cours (2008-2009) et après (2010-2011) la contraction économique aux Etats-Unis.

Méthodes :
Statistiques Basées sur le report du National Violent Death Reporting System (2005–2011) des hommes et des femmes décédés par suicide âgées de 20 ans pour tester s'il y avait des changements importants dans les fractions de personnes décédées par suicide qui ont été en état d'ébriété au moment de la mort (défini avec la teneur en alcool dans le sang ≥0.08 g / dL) avant, pendant et après la récession.

Résultats La fraction de toutes les personnes décédées par suicide d'intoxication alcoolique a augmenté de 7% après le début de la récession de 22,2% en 2005-2007 à 23,9% en 2008-2011. En comparaison avec les années antérieures à la récession, les personnes décédées par suicide chez les hommes ont montré 1,09 fois plus de risques d'intoxication alcoolique dans les 2 premières années de la récession. Étonnamment, il y avait des preuves d'un effet de décalage chez les personnes décédées de suicide chez les femmes, qui avaient 1,14 fois (IC 95% 1.2 à 1.27) le risque accru d'intoxication en 2010-2011 comparativement à 2005-2007.

Conclusions Ces résultats suggèrent que l'intoxication alcoolique aiguë dans le suicide interagit avec les conditions économiques, de plus en plus répandue pendant les contractions.

http://injuryprevention.bmj.com/content/early/2014/07/03/injuryprev-2014-041215.abstract

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire