lundi 8 décembre 2014

RECHERCHE : FUTURE RECHERCHE sentiment d’exclusion sociale et source de douleur psychique

Le Lauréat de « l’Oscar » de la recherche sur les maladies mentales nous explique son projet
 | 7 décembre 2014 | Par Jean-Victor Blanc
http://www.whatsupdoc-lemag.fr/actualites-article.asp?id=6496

Début décembre avait lieu la remise du Prix Marcel Dassault 2014, qui récompense chaque année deux chercheurs en santé mentale. En exclusivité pour WUD, sa 1ere interview en aftershow. La recherche en psychiatrie ne représente que 2% du budget de la recherche biomédicale en France. La Fondation Fondamentale et le Groupe Marcel Dassault, à l’origine du prix, comptent bien corriger cela à coup d’euros. Pr Phillippe Courtet, chef de service du service de psychiatrie du CHU de Montpellier - et lauréat- nous dit tout.

WUD : Pouvez-vous nous présenter votre projet gagnant ?

PC : Notre objectif est d’élucider sur le plan cognitif et neurobiologique, comment le sentiment d’exclusion sociale est source de douleur psychique et, in fine, peut être un trigger des idéations et comportements suicidaires.

WUD : Vous utilisez un marqueur biologique, quelle est sa place ?

PC : L’ostracisme active des zones cérébrales précises, qui à leurs tours stimulent l’axe corticotrope, via un marqueur d’immuno-inflammation.

WUD : un mot sur le protocole en avant-première ?

PC : On va faire passer un test de menace sociale expérimental, déjà validé, à un groupe de patientes déprimées, dont la moitié a fait une tentative de suicide. On regardera la réponse émotionnelle, en mesurant la douleur psychique, ainsi que le marqueur. Notre hypothèse est que les sujets avec antécédents suicidaires auront une réponse plus marquée au test.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire