jeudi 11 décembre 2014

RECHERCHE FRANCE : Violence entre pairs, la santé mentale et des idées suicidaires dans un échantillon d'adolescents français

Violence entre pairs, la santé mentale et des idées suicidaires dans un échantillon d'adolescents français
référence article originale  "Peer violence, mental health and suicidal ideation in a sample of French adolescent"
C. Potarda*, V. Kubiszewskib, R. Fontainec, R. Pochona, E. Ruschc & R. Courtoiscd
pages 267-278
a Department of Psychology, University of Reims Champagne-Ardenne, EA 6291, 57 rue Pierre Taittinger, 51100 Reims, France
b Department of Psychology, University of Franche Comté, EA3188 et FR Educ, Besançon, France
c Department of Psychology, University of François Rabelais, EA2114, Tours, France
d Psychiatric University Clinic, University Hospital of Tours (CHRU), Tours, France
Published online: 08 Oct 2014

Le but de cette étude était d'étudier le lien entre les idées suicidaires, la morbidité psychologique et expériences avec la violence entre les pairs (victime ou auteur) chez les adolescents. Cette étude a examiné la violence directe et indirecte séparément. Sur un échantillon de 361 élèves de secondaire de France a été réalisé un sondage auto-administré composé du Suicidal Ideation Questionnaire, du Rosenberg Self-Esteem Scale et du General Health Questionnaire. La victimisation indirecte entre pairs vécue par les filles et la victimisation entre pairs directe vécue par les garçons ont été plus fortement liée à des pensées suicidaires. L'agression indirecte a également été liée à l'idéation suicidaire chez les garçons seulement. La victimisation indirecte à l'école a été liée à une baisse de l'estime de soi, un facteur fortement lié au niveau de l'idéation suicidaire, surtout pour les garçons. Ces résultats montrent que la violence entre pairs chez les adolescents doit être une attention particulière dans les établissements d'enseignement en raison de ses liens non seulement avec des idées suicidaires, mais aussi plus largement avec la détresse psychologique des élèves.

 http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/14623730.2014.963403?queryID=%24{resultBean.queryID}&#.VImTXXv1qvE


Autre recherche liée
Validation de la version française du Suicidal Ideation Questionnaire chez les adolescents
référence article originale : Validation of the French version of the Suicidal Ideation Questionnaire among adolescents.
Potard C1, Kubiszewski V2, Gimenes G3, Courtois R4.
1University of Reims Champagne-Ardenne, EA 6291, 57 rue Pierre Tailtinger, 51096 Reims, Cedex, France. Electronic address: catherine.potard@univ-reims.fr.
2University of Franche Comté, EA 3188 Besançon, France.
3University of François Rabelais, Department of Psychology, EA 2114 Tours, France.
4University of François Rabelais, Department of Psychology, EA 2114 Tours, France; Psychiatric University Clinic, University Hospital of Tours (CHRU), Tours, France.


Psychiatry Res. 2014 Feb 28;215(2):471-6. doi: 10.1016/j.psychres.2013.11.025. Epub 2013 Dec 4.

Présentation
Le suicide des adolescents
est un problème majeur de santé publique dans les sociétés occidentales, en particulier en France. Un instrument de mesure de pensées suicidaires des adolescents français pour identifier les adolescents à risque est requis d'urgence. Le but de cette étude était de valider une version française du
Suicidal Ideation Questionnaire (SIQ) pour une utilisation avec les adolescents. Les répondants (n = 956, tranche d'âge de 14 à 18,0) ont complété le SIQ et d'autres mesures convergentes (estime de soi, la morbidité psychique, l'anxiété, et de personnalité) pour trois étapes de validation (général et des échantillons cliniques). 
Une forte cohérence interne a été trouvé avec un coefficient de fiabilité de 0,91. Les résultats confirment les qualités psychométriques du questionnaire pour les adolescents français.

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24332633

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire