jeudi 4 décembre 2014

Le collectif Les Morts de la prison rend hommage aux disparus en détention

Le collectif Les Morts de la prison rend hommage aux disparus en détention
source ash

Suicides, maladies, morts naturelles ou du fait de violences, de nombreux décès en prison sont "passés sous silence", selon le collectif Les Morts de la prison, qui s'est rassemblé place du Palais-Royal, à Paris, mardi 2 décembre, pour une lecture des prénoms des personnes détenues décédées en 2014 dans les prisons françaises, afin de porter une réflexion sur l'institution carcérale, de sensibiliser sur les suicides en prison, d'aider les familles à faire leur deuil.
En savoir plus   Dossier de presse du rassemblement de la manifestation Les Morts de la Prison– mardi 2 décembre 2014 – Place du Palais Royal http://www.farapej.fr/Documents/morts_prison/DP_Morts_Prison_2014.pdf

ARTICLE SUR LA QUESTION : Le nombre de suicides en prison est en baisse
Par LEXPRESS.fr avec AFP, publié le 02/12/2014 à 21:44

Selon des données de la Chancellerie, 85 détenus se sont suicidés en 2014. Un collectif d'association rendait hommage aux morts en prison ce mardi.

La baisse du nombre de suicides en prison est liée à des mesures comme le codétenu de soutien, assure l'administration pénitentiaire.

Ils sont morts dans le silence de leur cellule. Un collectif d'associations a rendu hommage ce mardi à Paris aux détenus morts en prison en 2014, pour "faire mémoire à ces anonymes". Le collectif "Les morts en prison" en a recensé 102 depuis le début de l'année, mais estime qu'il faudrait multiplier ce chiffre par deux pour avoir une approche "plus sûre" de la réalité. Parmi ces morts, il y a ceux qui mettent fin à leurs jours, la plupart par pendaison.

Selon la chancellerie, au 30 novembre, 85 détenus s'étaient suicidés en 2014. Ils étaient 86 sur la même période de 2013, 103 en 2012, 106 en 2011 et 100 en 2010, toujours sur 11 mois. Cette baisse du nombre de suicides en détention, constatée depuis deux ans, est liée à une série d'initiatives prises par l'administration pénitentiaire, estime sa directrice, Isabelle Gorce.

Des mesures efficaces

Pour elle, l'initiative du codétenu de soutien, mise en place en 2010 à la création de la mission de prévention et de lutte contre le suicide en milieu carcéral (MPLS), est une des plus efficaces. Ces détenus sont formés aux premiers secours, à la détection des risques suicidaires et à l'écoute active de leur codétenu. Il en existe aujourd'hui dans neuf établissements, notamment à Villepinte (Seine-Saint-Denis), Toulon et Saint-Denis de la Réunion.

Plus récemment, a été expérimenté en avril 2014, à la maison d'arrêt d'Angers, un cutter dit de sécurité, permettant au surveillant qui en est doté de trancher rapidement tout ce qui pourrait servir à un détenu pour tenter de se pendre. Le modèle choisi ne permet pas de faire du cutter une arme qui se retournerait contre le surveillant. L'expérience ayant été concluante, le dispositif est en voie de généralisation, a indiqué l'administration pénitentiaire.

Avec
En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-nombre-de-suicides-en-prison-est-en-baisse_1628369.html#rzfhjGUkUuAejhUj.99

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire