samedi 15 novembre 2014

CANADA TEMOIGNAGE PROFESSIONNEL Sara, travailleuse de rue, parle de prévention du suicide

Sara, travailleuse de rue, parle de prévention du suicide

by FRDC on November 14th, 2014 http://headandhands.ca/fr/2014/11/sara-travailleuse-de-rue-parle-de-prevention-du-suicide/#sthash.JCchlXmR.dpuf
Depuis la relance de notre programme de travail de rue, Sara a aidé des jeunes à travers divers défis complexes et délicats, notamment avec 13 interventions au suicide. Nous nous sommes entretenus avec Sara pour en savoir plus sur la façon dont elle soutient ces jeunes dans leurs moments les plus difficiles.

A 2 M: Comment sais-tu si quelqu’un-e envisage le suicide?

Je prête une attention particulière à certaines phrases ou mots clés comme «désespoir» ou «les choses n’ont plus d’importance. » Parfois, le/la client-e est quelqu’un-e avec qui j’ai déjà une relation et je constate qu’il/elle a perdu tout intérêt pour les choses qu’il/elle ferait normalement. Ce sont des signaux d’alarme. Je lui demande donc: «Penses-tu au suicide? » Ou « penses-tu à te faire du mal? »

A 2 M: Comment les client-e-s réagissent-ils/elles?

D’habitude, ils/elles répondent juste «oui» ou «non». Ils/elles répondent aussi: «Non, mais j’y pense parfois. » Je pense que quelqu’un-e de suicidaire se sent soulagé de trouver une personne qui n’ait pas peur d’en parler.

A 2 M: Si un-e client-e te dit qu’il-elle est suicidaire, qu’est-ce que tu fais?

Je dis: «Je suis vraiment inquiète pour toi en ce moment.

, et je veux être là pour toi. ”

Si tu penses que quelqu’un va se tuer, et s’il-elle est dans un état ​​de choc, il faut parfois donner des directives, tout en s’assurant qu’il-elle est confortable. Je donne et explore des options avec lui-elle, comme aller dans un centre de crise. Je lui explique le processus afin qu’il-elle sache à quoi s’attendre. Je lui laisse aussi savoir que nous pouvons faire l’appel ensemble, et que je peux être avec lui-elle à chaque étape du chemin.

A 2 M: Quel genre de suivi fais-tu?

Je fais toujours un suivi et, avec sa permission, j’essaie de construire un réseau de soutien pour la personne, avec quantité d’autres organisations. Je garde contact avec lui-elle et les autres organisations pour vérifier s’il-elle a été à ses rendez-vous et rencontres et s’il-elle obtient le soutien dont il-elle a besoin.

En plus de notre travailleuse de rue, notre conseillère sociale Rhonda fournit un soutien pour les personnes qui envisage le suicide. Notre approche holistique signifie que nous nous appuyons sur une variété de réseaux à A deux mains ainsi que dans la collectivité pour aider les personnes qui traversent ces moments difficiles.

N’hésitez pas à contacter Sara à 514-377-9858 ou de nous téléphoner à 514-481-0277 pour faire un rendez-vous avec notre conseillère Rhonda.

Il y a aussi: Tracom: 514-483-3033 et Suicide Action Montréal: 514-723-4000

"Tu vis des moments éprouvants, et ressent surement des sentiments qui sont parmi les plus difficiles de l’expérience humaine."

“Tu vis des moments éprouvants, et ressent surement des sentiments qui sont parmi les plus difficiles de l’expérience humaine.”

- See more at: http://headandhands.ca/fr/2014/11/sara-travailleuse-de-rue-parle-de-prevention-du-suicide/#sthash.JCchlXmR.dpuf


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire