lundi 29 septembre 2014

parution article L’agir suicidaire : un acte pour s’autoreprésenter ?

L’agir suicidaire : un acte pour s’autoreprésenter ? par Johann Jung,
dans Psychothérapies 2014/3 (Vol. 34) Pages : 64 - Pages 157 - 163 - Médecine & Hygiène



Johann Jung Docteur en psychologie et psychopathologie clinique, psychologue clinicien 220, allée D, avenue Barthélémy Buyer 69009 Lyon France Courriel : johannjung@hotmail.fr
  
Résumé

Français
Classiquement abordé comme une entrave à la symbolisation, l’agir est ici appréhendé, au-delà de sa fonction défensive, comme un appel en direction de l’objet et de sa fonction miroir. La problématique de l’agir révèlerait une faille dans l’organisation réflexive interne qui actualise d’une manière centrale les enjeux de l’identité et de l’autoreprésentation. A partir d’un cas clinique centré sur l’agir suicidaire, l’auteur interroge les effets de l’absence d’une réponse réflexive subjectivante de l’objet sur l’identité en souffrance. L’exploration de la valeur potentiellement autoreprésentative de l’acte et du discours qui lui est associé conduit à décrire les processus qui sous-tendent l’identité et l’établissement d’un rapport à soi au cours du développement.



Plan de l'article
Clara
Commentaire
Le paradoxe identitaire, entre présence et absence à soi
En conclusion

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire