jeudi 4 septembre 2014

NOTICE PARUTION ARTICLE Rôle de l’infirmière de psychiatrie de liaison dans la prévention du risque suicidaire

Rôle de l’infirmière de psychiatrie de liaison dans la prévention du risque suicidaire
Soins Psychiatrie Vol 35 - N° 294 P. 40-43  - septembre 2014
© Elsevier Masson

Nathalie Cornet Lemoine a : Infirmière, Marie Laure Bossis a : Infirmière, Sandrine Giffaud a ⁎ (sandrine.giffaud@chu-nantes.fr) : Cadre de santé, Marie Guitteny a : Psychiatre, Samuel Bulteau a : Chef de clinique, Jean-Marie Vanelle a : Psychiatre, Anne Sauvaget a : Psychiatre, Matthieu Volkaert b : Psychiatre
a CHU de Nantes, Hôtel Dieu, CAPPA Jacques-Prévert, 1, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 
b 2, place Nadia-Boulanger, 44600 Saint-Nazaire, France 
Auteur correspondant.


Résumé

De la prévention du risque suicidaire à sa prise en charge, le processus de crise suicidaire doit être connu de tout soignant pour garantir une prise en charge adaptée et efficace.
L’équipe de psychiatrie de liaison du CHU de Nantes s’y emploie auprès des équipes somatiques, par son travail de lien et de consultation.
Au cœur de ce réseau de soins, l’infirmière de psychiatrie de liaison, par son expertise clinique, sensibilise ses collègues infirmiers au repérage du risque suicidaire.
Son évaluation clinique infirmière et sa connaissance du réseau de soins permettent d’optimiser la prise en charge globale et le parcours de soins du patient.

Mots clés : alliance thérapeutique, coping, crise suicidaire, infirmière de liaison, postvention, prévention, suicide

Plan
Mieux repérer la crise suicidaire
Place de l’infirmière de psychiatrie de liaison
Évaluation du potentiel suicidaire
Hospitalisation et coping
Vignette clinique
Éléments biographiques et antécédents
La demande de consultation
Histoire de la maladie somatique et psychique
Observation en binôme infirmière et psychiatre
Synthèse RUD
Prise en charge et orientation
Conclusion
Déclaration d’intérêts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire