vendredi 5 septembre 2014

366 suicides en moyenne par an en Haute-Normandie

366 suicides en moyenne par an en Haute-Normandie

5/09/2014 http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/1370056/366-suicides-en-moyenne-par-an-en-haute-normandie#.VAnLT2OHiiU


Selon la publication de l’Observatoire régional de la santé et du social (OR2S) « Le suicide en Haute-Normandi e», la Haute-Normandie présente le 8ème taux de mortalité par suicide le plus important des régions de France. Chaque année, sur la période 2008/2010, on constate en moyenne 366 décès par suicide par an, soit 65 décès de plus que la moyenne nationale.

ROUEN (Seine-Maritime). Selon la publication de l’Observatoire régional de la santé et du social (OR2S) « Le suicide en Haute-Normandie », la Haute-Normandie présente le 8ème taux de mortalité par suicide le plus important des régions de France.

Chaque année, sur la période 2008/2010, on constate en moyenne 366 décès par suicide par an, soit 65 décès de plus que la moyenne nationale.

Le taux de suicide des femmes ne diffère pas significativement du taux national contrairement à celui des hommes pour lequel, en regard de la France hexagonale, la Haute-Normandie enregistre un taux de suicide plus important chez les hommes de plus de 35 ans (5ème taux le plus important pour les hommes de 55/74 ans).

Sur le plan des disparités infrarégionales, à l’exception du territoire de santé de Dieppe, la mortalité a diminué et ce de manière plus importante pour les territoires de santé du Havre et de Rouen/Elbeuf. Entre le début des années 90 et la fin de la première décennie des années 2000, les pays situés au nord-est et au sud-ouest de la Haute-Normandie sont ceux qui enregistrent les diminutions les plus faibles du taux de suicide, pour certains les taux sont restés quasiment identiques.

Pour faire face à cet enjeu de santé publique, l’Agence régionale de santé (ARS) et ses partenaires poursuivent leur stratégie de sensibilisation et de formation des professionnels et des bénévoles afin de prévenir le suicide en repérant les comportements suicidaires.

Les actions sont déployées en priorité :

- sur les territoires de Dieppe et d’Evreux-Vernon qui ont les taux de mortalité par suicide les plus importants,

- en direction des professionnels ayant vocation à prendre en charge les typologies de publics les plus vulnérables (personnes détenues, personnes âgées...) et des professionnels de santé des services d’urgences.

Depuis janvier 2014, 18 formations ont été mises en place en région et ont concerné 366 personnes (4 formations sur le territoire du Havre, 9 à Rouen, à 4 Evreux-Vernon et 1 à Dieppe). Une formation de formateurs pour 9 professionnels de la région a également été mise en place pour assurer un déploiement encore plus important à l’avenir.

Ces formations ont pour vocation :

- d’aider à dépasser les idées reçues en matière de suicide,

- de construire une culture commune entre tous les acteurs intervenants et faciliter le travail partenarial,

- de permettre aux personnes formées de repérer la crise suicidaire et de connaître la conduite à tenir face à une personne suicidaire sans se substituer aux professionnels soignants

- de mieux connaitre les structures de prise en charge, les dispositifs d’accueil et d’écoute, comme les maisons des adolescents et les associations d’écoute téléphonique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire