vendredi 29 août 2014

NOTICE ARTICLE Risque suicidaire et tentatives de suicide en milieu scolaire marocain, Centre Nord du Maroc

Risque suicidaire et tentatives de suicide en milieu scolaire marocain, Centre Nord du Maroc
B. Zarrouqa, b, K. Bendaoua, b,  I. Rammouz, c,  B. Lyoussi,b,  C. Nejjari,a,
K. El Rhazi,a

a Laboratoire d’épidémiologie, recherche clinique, et santé communautaire, Faculté de médecine et pharmacie de Fès, Université Sidi Mohammed Ben Abdallah, Fès, Maroc
b Laboratoire de physiologie-pharmacologie et santé environnementale, Faculté des sciences Dhar El Mahraz, Université Sidi Mohammed Ben Abdallah, Fès, Maroc
c Service de psychiatrie, Hôpital Ibn Al Hassan, CHU Hassan II, Faculté de médecine et pharmacie de Fès, Université Sidi Mohammed Ben Abdallah, Fès, Maroc
Available online 8 August 2014

Revue d'Épidémiologie et de Santé PubliqueVolume 62, Supplement 5, September 2014, Pages S182–S183
VIe Congrès International d’Épidémiologie, organisé conjointement par l'Association des Épidémiologistes de langue française (Adelf) et par l'Association pour le développement de l'EPIdémiologie de TERrain (EPITER), Nice, 10-12 septembre 2014

Introduction

Au Maroc, le suicide des adolescents est un phénomène rarement étudié. L’objectif de cette étude était d’évaluer les déterminants et la prévalence du risque suicidaire et des tentatives de suicide chez les élèves de la région Centre Nord du Maroc.

Méthodes
Une enquête transversale a été réalisée entre avril 2012 et novembre 2013, au sein des collèges et lycées publiques. Un questionnaire anonyme auto-administré explorant le risque suicidaire selon les critères du MINI DSM-IV a été utilisé.

Résultats
Au total, 2885 élèves (52,7 % garçons) âgés de 11 à 23 ans ont rempli le questionnaire. Le risque suicidaire global était de 35,3 % (n = 1017) avec des différences significatives entre les garçons et les filles (27 % versus 44,5 % ; p < 0,001). La prévalence du risque suicidaire léger était de 16,9 % (IC-95 % : 15,6–18,4), celle du risque moyen était de 8,1 % (IC-95 % : 7,1–9,1), et celle du risque élevé était de 10,1 % (IC-95 % : 9–11,3). Les tentatives de suicide au cours de la vie ont été déclarées par 10,6 % d’élèves (IC-95 % : 9,4–11,7). L’analyse multivariée a montré que le risque suicidaire est hautement associé au sexe féminin (OR = 2,9 ; IC-95 % [2,4–3,4]), au tabagisme (OR = 2,1 ; IC-95 % : [1,6–2,8]), et à l’usage de toxiques (OR = 2 ; IC-95 % : [1,4–2,8]).

Discussion
Une telle prévalence élevée du risque suicidaire au milieu scolaire est choquante et inattendue. D’où la nécessité urgente de l’élaboration d’une stratégie nationale de prévention contre le suicide chez les adolescents.
Mots clés : Risque suicidaire; Tentative de suicide;  Milieu scolaire; Maroc
http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0398762014003897

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire