vendredi 29 août 2014

Note lecture Une hypothèse inattendue à propos du suicide des éleveurs : leur rapport aux savoirs professionnels

Une hypothèse inattendue à propos du suicide des éleveurs : leur rapport aux savoirs professionnels
par Dominique Jacques-Jouvenot professeure de socio-anthropologie à l'Université de Franche Comté, Directrice du LaSA  Courriel : dominique.jacques-jouvenot@univ-fcomte.fr
Etudes rurales   2014/1 (n°193)   Pages 45 - 60

Résumé
S’inscrivant dans le cadre plus large d’une enquête comparative réalisée entre 2009 et 2011 et relative aux conséquences des politiques agricoles sur la santé psychologique et sociale des producteurs laitiers en France, en Suisse et au Québec, cet article propose une nouvelle hypothèse qui vient éclairer le suicide des éleveurs franc-comtois. Optant pour une approche qualitative et interprétative, l’auteure découvre, grâce à des données recueillies auprès de trois familles récemment endeuillées par le suicide d’un des leurs, une corrélation entre le rapport au savoir des éleveurs et leur passage à l’acte. Peu utilisée par les sociologues français dans l’analyse du suicide, cette méthode permet de saisir des variables inattendues qui complètent la connaissance à laquelle la recherche quantitative donne accès, ouvrant ainsi de nouvelles pistes de réflexion.

Mots-clés  suicide éleveurs Franche-Comté rapport aux savoirs professionnels méthodologie interprétative approche qualitative

Plan de l'article
L’enquête qualitative au service d’une meilleure compréhension du suicide
L’argument économique : l’arbre qui cache la forêt
L’échec à l’école réactivé dans l’exercice du métier
Conclusion

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=ETRU_193_0045

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire