jeudi 21 août 2014

LUXEMBOURG : Symposium pour les entreprises - 23 et 24 octobre 2014

Symposium pour les entreprises

source http://social-psychiatry.lu/fr/symposium-pour-les-entreprises/


Le 23 et 24 octobre 2014 aura lieu la 2ième édition du congrès “Santé mentale et rétablissement” organisé par l’ATP (Association d’aide par le travail Thérapeutique pour personnes Psychotiques) en collaboration avec l’Université de Luxembourg.
Durant ce congrès, qui accueillera d’imminents spécialistes internationaux et nationaux, les organisateurs organiseront le 24 octobre (de 13h30 à 15h00) un symposium relatif à la santé mentale au sein des entreprises.
1-Durant ce symposium, le Dr Fränz D’ONGHIA, psychologue au Centre d’Information et de Prévention présentera, dans une première partie, quelques réflexions sur la prise en charge et la réintégration dans l’entreprise d’un salarié ayant commis une tentative de suicide.

En effet, trop souvent l’on observe que les responsables des entreprises dans lesquelles un salarié a tenté de mettre fin à ses jours, se cache derrière des « idées fausses » selon lesquelles il vaut mieux ne pas parler de suicide par crainte de provoquer de nouveaux cas. Or, c’est justement l’inverse qui est à recommander. Une réintégration dans l’entreprise d’un salarié ayant commis une tentative de suicide est une étape qu’il faut absolument préparer ensemble avec le concerné et les responsables de l’équipe. Faire comme si rien ne s’était passé, ou pire encore, ignorer le sujet ou le salarié, sont des comportements à éviter, sous peine de se retrouver à nouveau confronté par ce type d’événement dramatique. Le Dr Fränz D’ONGHIA donnera quelques pistes d’intervention à prévoir dans un tel cas.

Dans une deuxième partie de son intervention, le psychologue spécialiste en prévention du suicide, présentera les étapes à mettre en place par l’entreprise en cas de suicide d’un salarié (on the job ou off the job), ce qui plus communément est appelé la postvention du suicide en entreprise. Il s’agira de présenter et de discuter les protocoles de prise en charge au sein des entreprises, protocoles visant à réagir rapidement et de manière appropriée afin de protéger les collègues de travail. En effet, le suicide accompli d’un salarié provoque des réactions parfois très violentes auprès des collègues de travail et des responsables de l’entreprise, souvent accompagnées par un fort sentiment de culpabilité. Le travail de postvention du suicide en entreprise vise justement à travailler sur les réactions de stress, de deuil et de sentiments de culpabilité, afin de retrouver au sein de l’entreprise la sérénité nécessaire au bon déroulement de l’activité professionnelle.

2-Les acteurs de l’entreprise se sentent souvent démunis pour lutter contre les risques psychosociaux. Ils butent également sur leurs dimensions individuelles et subjectives car face à une même situation de travail « stressante » ou tendue, les salariés peuvent réagir différemment. Résultat : les actions de prévention menées sont trop souvent uniquement centrées sur les salariés. Or, pour supprimer ou réduire les effets du stress et des violences, il convient de prendre en compte les sources de risques dans l’organisation et l’environnement du travail de l’entreprise.
Ines de Pierrefeu, consultante spécialisée dans la prévention des risques psycho-sociaux, vous présentera son approche.
Vous avez la possibilité de vous inscrire uniquement a ce séminaire entreprise au tarif de 40 euros (dans la limite des places disponibles )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire