lundi 7 juillet 2014

RECHERCHE SUEDE & USA Sécurité des traitements des TDAH : des données rassurantes

Sécurité des traitements des TDAH : des données rassurantes
Publié le 02/07/2014 sur http://www.jim.fr/pharmacien/actualites/medicale/91_pharma/e-docs/securite_des_traitements_des_tdah_des_donnees_rassurantes__146256/document_actu_med.phtml
Les prescriptions de traitements pour les troubles du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) ont augmenté de façon substantielle aux Etats-Unis et en Europe. Il est vrai que leur efficacité à court terme sur la prise en charge des symptômes a été prouvée, facilitant d’autant la vie en collectivité des enfants atteints. Certains travaux ont toutefois conduit à des mises en garde contre des risques de suicide que comporteraient ces traitements.
Les résultats d’une nouvelle étude seront sur ce point rassurants. Les auteurs se sont basés sur des données de registre concernant près de 40 mille patients atteints de TDAH, pour un total de 150 721 personnes-années. L’objectif de l’étude était de comparer l’incidence des suicides avec ou sans traitement.
Pour l’ensemble du groupe, au niveau populationnel, le traitement paraît en effet associé à une augmentation du risque suicidaire (Hazard Ratio [HR] 1,31 ; intervalle de confiance à 95 % [IC] 1,19 à 1,44). En revanche, l’analyse au niveau intra-individuel (pour un même patient, le risque suicidaire pendant le traitement et en dehors des périodes de traitement), montre une relation inverse (HR 0,89 ; IC 0,79 à 1,00). Pour les patients utilisant des traitements stimulants, le risque de suicide est même significativement réduit pendant les périodes où le patient est sous traitement. Le résultat n’est pas significatif pour les patients recevant un traitement non stimulant.
Pour les auteurs de l’étude, l’effet protecteur du traitement serait à mettre sur le compte d’une amélioration des symptômes du TDAH et notamment l’impulsivité.
Dr Roseline Péluchon

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire