vendredi 25 juillet 2014

Atelier d’écriture pour adolescents au Centre Hospitalier de Rouffach

Atelier d’écriture pour adolescents au Centre Hospitalier de Rouffach
les 20 ans du DU de formation d'animateurs d'ateliers d'écriture d'Aix-Marseille 24 juillet 2014

Marie-Sabine Guillon, Médecin psychiatre, praticien hospitalier, responsable de l’unité pour adolescent
Nicole Rocton, Professeur de français titulaire d’un doctorat en littérature comparée
Wurmberg Dominique, Psychologue clinicien

Introduction

L’adolescent investit, en dehors des temps de scolarité, l’écriture manuscrite, la lecture ou la musique, comme moyen d’expression et de communication. Durant cette période charnière de transition ou de crise qu’est l’adolescence, à défaut de pouvoir parler, il écrit des textes, diversifie ses modes de construction littéraires, reproduit, crée, innove des procédés littéraires en groupe ou individuellement.

à l’unité pour adolescents du C.H. de Rouffach, nous avons posé l’hypothèse que la pratique de la littérature ou de l’écriture constitue une alternative d’entrée en contact avec l’adolescent en souffrance psychique. Ainsi, nous avons mis en place un atelier littéraire destiné aux adolescents hospitalisés.

L’unité pour adolescents du C.H. de Rouffach,

Dans le Haut Rhin (750 000 habitants), le C.H. de Rouffach est un établissement public départemental de santé spécialisé dans le traitement des pathologies psychiatriques). L’unité pour adolescents du C.H. est une unité d’hospitalisation à temps complet, à recrutement départemental et intersectoriel auquel sont adossés une équipe mobile et un centre de consultation. La capacité d’accueil est de douze lits. La tranche d’âge des adolescents hospitalisés se situe entre 12 et 18 ans. La durée moyenne de prise en charge hospitalière au sein de l’unité est actuellement évaluée à 20,3 jours. Les motifs d’admission sont : la crise suicidaire, les passages à l’acte auto et hétéro agressifs, les symptômes du registre dépressif, anxieux, ou psychotique, les troubles des conduites alimentaires, les conduites à risque, les troubles du déficit de l’attention avec hyperactivité, les abus de substances psychoactives. 50 % des admissions sont organisées dans un contexte d’urgence. Un partenariat avec les acteurs du réseau médico-socio-éducatif et pédagogique est assuré. Les missions générales sont l’évaluation, la détection précoce, les soins et la prévention primaire ou secondaire.

Lire la suite de l'article http://duecriture.canalblog.com/archives/2014/07/24/30301879.html




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire