lundi 5 mai 2014

AUTOUR DE LA QUESTION : PARUTION : La Souffrance de l'être

La Souffrance de l'être - Formes modernes et traitements
Jean-luc GASPARD (ed)
Co-Auteurs : Sidi ASKOFARE - Patrick BEN SOUSSAN - David BERNARD - Ruth helena pinto COHEN - Marcia regina lima COSTA - Nelson DA SILVA JUNIOR - Caroline DOUCET - Maria helena FERNANDES - Michel GROLLIER - Romuald HAMON - Marion HAZA - Pascal-henri KELLER - Lyasmine KESSACI - Benoit MAILLARD -

Cliquez pour voir l'image dans sa taille originale©2014
Ailleurs du corps -L'- - collection dirigée par Patrick Ben Soussan (bensoussanp@marseille.fnclcc.fr )
Mise en vente le 27 mars 2014.

Cet ouvrage interroge la fréquence comme la diversité des événements subjectifs mettant en jeu ou en scène souffrance et/ou dimension douloureuse.
Qu’est-ce qui cause la souffrance de l’être parlant dont il est aisé de constater la présence quels que soient les temps, les civilisations ? Le contexte d’une époque
influence-t-il la subjectivité des sujets qui l’habitent ? La souffrance s’impose de nos jours comme objet de réflexion et de recherche en tant qu’elle vient conjoindre en une expérience intime toute l’actualité du rapport entre corps et social.

Postface de Alain Abelhauser

La souffrance, de par sa fréquence et la diversité des événements subjectifs qui la mettent en jeu, s’impose de nos jours comme objet de réflexion et de recherche : elle vient conjoindre en une expérience intime toute l’actualité du rapport entre corps, psyché et lien social.
Là où certains voudraient réduire douleurs, affects et phénomènes de corps à l’organicité, au neurologique, voire à quelque défaut éducatif ou trouble relevant de la santé mentale, ne faudrait-il pas considérer le symptôme douloureux comme une réponse à un impossible à dire ou à supporter ? Là où d’aucuns tentent de normaliser le comportement humain, ne conviendrait-il pas d’aborder toute expression de souffrance à partir de sa fonction dans l’économie psychique, afin d’en déduire des modes de traitement ajustés à la logique subjective ?
Cet ouvrage, qui vise à faire le point sur le statut de la souffrance et du corps douloureux, comme sur les impasses du sujet et de la civilisation elle-même, laisse une large place à la présentation de cas et aux situations cliniques.

Table des matières
Introduction. L’être en souffrance, Jean-Luc Gaspard
Ouverture. La souffrance de l’être, Roland Gori
I CORPS,  SAVOIR ET SOUFFRANCE
Souffrances dans la culture : une nouvelle architecture du masochisme, Nelson Da Silva Junior
Sujet, être et souffrance, Sidi Askofaré
La souffrance de l’être La souffrance de savoir, Lyasmine Kessaci
II POSITIONS SUBJECTIVES
La honte de vivre, David Bernard
Ravage et modes de jouissance, Ruth Helena Pinto Cohen, Márcia Regina Lima Costa
« La bâtarde », Marion Haza
III PRATIQUES CLINIQUES ET LEURS LEÇONS
Petit traité de la douleur moderne. Que faire de sa douleur sinon une histoire... ?, Patrick Ben Soussan
En quête du corps propre, Maria Helena Fernandes
Douleur du deuil et acte psychanalytique, Caroline Doucet, Michel Grollier
IV SOUFFRANCES, DISCOURS ET MODERNITÉ
Souffrance en soins palliatifs, Benoît Maillard
Iatrogénie : une parole en souffrance ?, Pascal-Henri Keller
Marques corporelles : souffrance d’être et prévalence du regard, Romuald Hamon
De la souffrance de l’être à la douleur d’exister, Alain Abelhauser
Bibliographie générale

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire