jeudi 17 avril 2014

PRESENTATION STRUCTURES POUR LES JEUNES SURESNES (92)

Point écoute jeunes  Une écoute attentive
Dans SURESNES MAGAZINE / Avril-Mai 2014 / N° 252
Jeunesse
INTERVIEW Brigitte Villelga, psychologue au Point écoute jeunes Rythmes scolaires
"Au sein du Point écoute jeunes, service d’écoute gratuit et confidentiel, Brigitte Villelga, psychologue clinicienne, intervient auprès des 11-25 ans grâce aux permanences installées dans les établissements scolaires, de L’espace jeuneS et du centre médical municipal.
SURESNES MAGAZINE : Pourquoi proposer des permanences d’écoute dans les collèges et lycées ?
Brigitte Villelga : L’adolescence est une période marquante de la vie. Les jeunes doivent négocier des changements majeurs dans leur corps, leur autonomie. Il est primordial d’être au plus proche d’eux et à l’écoute de leurs inquiétudes pour ne pas laisser s’installer un mal-être. Au coeur des collèges et lycées, il est plus facile de lire les signes avantcoureurs, d’écouter et de comprendre. Les équipes médicosociales et moi-même avons un rôle de prévention afin de détecter tout isolement, repli sur soi ou prise de risque.
La rencontre avec un psychologue n’étant pas anodine, le jeune pousse plus facilement la porte d’un établissement qu’il connaît que d’une structure qu’il ne connaît pas.
S.M. : Quels sujets sont abordés lors des entretiens ?
B.V. : Sous le sceau du secret professionnel, tous les sujets peuvent être abordés à partir du moment où l’adolescent est en situation de questionnement, de souffrance : conflits avec les parents, résultats scolaires en chute libre, troubles du comportement alimentaire, situation de harcèlement, de violences familiales, de stress à l’approche d’un examen ou du passage en 6ème ou en 3ème. Il faut veiller à ce qu’aucune situation ne soit banalisée, être attentif, aller au-delà de ce qui est perceptible.
S.M. : Quel conseil donneriez-vous à un jeune en situation de mal-être ?
B.V. : De ne pas rester seul avec ce mal être. De se confier à quelqu’un de son entourage et venir en parler sans attendre à un professionnel, au Point écoute jeunes par exemple, afin de sortir de cette souffrance et ne pas s’installer dans l’échec ou la phobie scolaire, la dépression ou l’isolement qui peuvent avoir des conséquences dramatiques. Nous accordons une grande vigilance aux risques suicidaires. Plus vite nous intervenons, plus vite nous pouvons trouver des solutions pour désamorcer les situations à risque.

Mis en place par le pôle Prévention-santé de la Ville en partenariat avec l’association
Santhar de Rueil-Malmaison, le Point écoute jeunes propose cinq permanences
dédiées aux 11- 25 ans qui éprouvent le besoin de parler de leurs difficultés :
- au CMM le 1er mercredi et le 3e jeudi du mois de 16h à 18h, sur rendez-vous
- au lycée Paul Langevin le jeudi de 14h à 15h30
- au collège Henri Sellier le mardi de 14h à 15h
- au collège Emile Zola le mercredi de 11h10 à 12h10
- à L’espace jeuneS le 2e vendredi du mois de 16h30 à 18h30, sur rendez-vous
Point écoute jeunes
CCM, 12 rue Carnot
Tél. : 01 41 18 15 84
Informations dans les
établissements scolaires concernés
suresnes-jeunes.fr

LES PERMANENCES

Suresnes Magazine - N°252 - Avril 2014 (pdf - 7,19 Mo)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire