vendredi 25 avril 2014

AUTOUR DE LA QUESTION : BRETAGNE dispositif « Zen et Top » pour un mieux-être chez les jeunes

« Zen et Top » à Vannes : une action pour développer l’estime de soi, premier levier pour un mieux-être chez les jeunes
Source MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) - Flash info n°45 - 24 avril 2014


Le Mardi 18 avril, Danièle Jourdain Menninger, présidente de la MILDECA s’est déplacée à Vannes accompagnée de Catherine Sultan directrice de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) du ministère de la Justice.

Dans la matinée, elles ont visité la consultation jeunes consommateurs (CJC) Douar Nevez où leur a été présenté l’ensemble des actions de prévention et soins. La démarche des professionnels est de travailler sur la notion de bien être, de relation des jeunes avec leurs parents afin de créer du lien et de rendre audible pour le jeune un discours sur la réduction des risques. La CJC fonctionne en réseau avec les autres acteurs du soin locaux et les professionnels en lien avec les jeunes, avec par exemple une consultation avancée à la maison des adolescents. Tous les professionnels ont ainsi souligné l’importance de la co-construction partenariale.

Elles ont ensuite rencontré les professionnels mettant en œuvre le module « Zen et Top » porté par la direction territoriale Finistère Morbihan et l’ANPAA (Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie), qui est un exemple de ce partenariat fructueux.

Cette action, débutée en 2009 avec le soutien de la MILDT (aujourd’hui MILDECA) s’adresse aux jeunes suivis par la mission locale et majoritairement par la PJJ qui présentent des difficultés d’insertion professionnelle, personnelle et ont des conduites addictives régulières, des troubles du sommeil ou alimentaires. Il s’agit de développer une démarche de santé globale en s’appuyant sur la recherche d’emploi, préoccupation importante des jeunes. Le module offre une palette d’interventions visant à développer l’estime de soi, premier levier pour un mieux-être, le respect de l’autre ainsi que la réduction des consommations. Des intervenants de champs différents animent cette action (diététicienne pour l’atelier nutrition, sportive de haut niveau pour faire le lien entre stress et sport, comédien en binôme avec un chargé de projet de l’ANPAA pour aborder la prévention des addictions, professeur d’esthétique pour l’atelier « ma forme mes atouts »). Chaque module se termine par une simulation d’entretien d’embauche. 4 sessions de 4 jours et d’environ 10 jeunes sont organisées chaque année (2 à Vannes et 2 à Lorient).

Après avoir échangé au cours d’un déjeuner avec les jeunes et les professionnels intervenant sur ce module, la présidente de la MILDECA et la directrice de la PJJ ont participé à une réunion avec les représentants institutionnels (chef de projet MILDECA, représentants de l’ARS, de la mission locale, de la direction de la cohésion sociale, professionnels de la PJJ et membres des différentes associations impliquées dans le projet) afin d’évoquer les modalités pédagogiques mises en place pour « Zen et Top ».

Elles ont ensuite terminé la journée en compagnie des professionnels de la PJJ et du Centre de Soins d'Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) Douar Nevez qui ont insisté sur la nécessité de travailler en partenariat et ont salué la collaboration ancienne existant localement (formation des personnels dans le cadre d’une convention santé/justice, mise en œuvre des mesures de réparation pénale et des stages de sensibilisation sur les dangers de l’usage de stupéfiants, mise en œuvre des obligations de soins). Là encore, la démarche adoptée consiste en un discours sur la réduction des risques, la régulation par les pairs, et le travail avec les parents.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire