lundi 24 mars 2014

Panorama de la société 2014 : Suicide par l'OCDE

Panorama de la société 2014
OCDE (2014), « Suicide », dans Panorama de la société 2014 : Les indicateurs sociaux de l'OCDE, Éditions OCDE. http://dx.doi.org/10.1787/soc_glance-2014-24-fr
 

La bibliothèque en ligne de l’OCDE offre un accès privilégié aux analyses et statistiques des experts de l’OCDE (Organisation de Coopération et de développement économiques)

Source :http://www.oecd-ilibrary.org/

6. Indicateurs de santé (Indicateur au format PDF Page en Acrobat PDF )
Suicide

Cause importante de décès dans de nombreux pays de l'OCDE, le suicide a fait plus de 150 000 morts en 2011. Un ensemble complexe de raisons explique qu'une personne attente à sa propre vie et de nombreux facteurs de risque peuvent prédisposer un individu à tenter de mettre fin à ses jours.

En 2011, les taux de suicide les plus faibles ont été enregistrés au Brésil, en Grèce, en Italie, au Mexique et en Turquie avec six décès, voire moins, pour 100 000 habitants (Graphique 6.6).
6.6. Différence d'un facteur 10 entre le taux national de suicide le plus élevé et le taux le plus faible




La Corée, la Fédération de Russie, la Hongrie et le Japon ont, en revanche, eu à déplorer plus de 20 décès par suicide pour 100 000 habitants. Le taux de suicide est dix fois plus élevé en Corée qu'en Grèce, les deux pays qui enregistrent, respectivement, le taux le plus élevé et le taux le plus faible de décès par suicide. Il est toutefois possible que le nombre de suicides soit sous-estimé dans certains pays en raison de la stigmatisation de l'acte suicidaire ou de problèmes statistiques liés aux critères de déclaration.

Les taux de décès par suicide sont quatre fois plus élevés pour les hommes que pour les femmes dans l'ensemble des pays de l'OCDE. En Grèce et en Pologne, les hommes sont au moins sept fois plus exposés que les femmes au risque de suicide. Cet écart s'est creusé dans ces deux pays au cours des dernières années. Si la différence entre les sexes est moins prononcée au Luxembourg et aux Pays-Bas, le taux de suicide des hommes y est malgré tout deux fois plus élevé que celui des femmes.

Depuis 1990, les taux de suicide ont diminué de plus de 20 % dans l'ensemble des pays de l'OCDE et de plus de 40 % dans certains d'entre eux, comme la Hongrie (Graphique 6.7).
6.7. La crise économique ne semble pas avoir provoqué un accroissement brutal des taux globaux de suicide



En Estonie, ils ont chuté de près de 50 % en 20 ans, mais après avoir très sensiblement augmenté vers le milieu des années 90. Le nombre de décès par suicide s'est accru dans des pays comme la Corée et le Japon. il a fortement progressé au Japon entre le milieu et la fin des années 90, période de la crise financière asiatique, mais il est resté stable depuis. Le taux de suicide a aussi beaucoup augmenté en Corée pendant les années 90, mais contrairement à ce qui s'est passé au Japon, il a continué de progresser par la suite. Le suicide est aujourd'hui la quatrième cause de décès en Corée (Jeon, 2011).

De précédentes études ont montré l'existence d'un lien étroit entre une conjoncture économique défavorable et une élévation des taux de suicide (Ceccherini-Nelli et al., 2011 ; Classen et Dunn, 2012 ; Zivin et al., 2011). Le Graphique 6.7 indique les taux de suicide de plusieurs pays durement touchés par la récente crise économique. Ces taux ont augmenté légèrement au début de la crise dans des pays comme l'Irlande, mais des données plus récentes semblent indiquer que cette tendance n'a pas persisté. En Grèce, les taux globaux de suicide sont restés stables en 2009 et 2010, malgré l'aggravation de la situation économique. Cela souligne que les pays doivent continuer à suivre de près l'évolution de la situation pour pouvoir réagir rapidement, notamment en ce qui concerne les populations à haut risque comme les chômeurs et les personnes atteintes de troubles psychiatriques.

Définition et mesure

L'Organisation mondiale de la santé définit le suicide comme un acte délibéré, accompli par une personne qui en connaît parfaitement, ou en espère, l'issue fatale. La comparabilité internationale des données le concernant est affectée par un certain nombre de critères de déclaration tels que la façon dont est déterminée l'intention de suicide, la personne responsable de l'établissement du certificat de décès, la réalisation ou non d'une enquête médico-légale et les dispositions relatives à la confidentialité de la cause du décès. Une certaine prudence s'impose donc dans l'interprétation des variations des données entre les pays.

Les taux de mortalité sont calculés en rapportant le nombre de décès enregistrés dans un pays une année donnée à l'effectif de la population correspondante. Les taux obtenus ont été directement standardisés selon l'âge d'après la structure d'âge de la population de la zone de l'OCDE en 2010, ce qui a permis de neutraliser les variations dues aux différences de structure d'âge entre les pays et dans le temps. Les données utilisées sont tirées de la Base de données de l'OMS sur la mortalité. Les décès par suicide sont les décès dont la cause correspond aux codes X60-X84 de la CIM-10.


Pour en savoir plus

Ceccherini-Nelli, A. et S. Priebe (2011), « Economic Factors and Suicide Rates : Associations over Time in Four Countries » , Social Psychiatry and Psychiatric Epidemiology, vol. 46, n° 10, pp. 975-982.

Classen, T.J. et R A. Dunn (2012), « The Effect of Job Loss and Unemployment Duration on Suicide Risk in the United States : A New Look Using Mass-Layoffs and Unemployment Duration » , Health Economics, vol. 21, n° 3, pp. 338-350.

Jeon, Hong Jin (2011), « Depression and Suicide » , Journal of the Korean Medical Association, vol. 54, n° 4, pp. 370-375.

OCDE (2013), Panorama de la santé 2013 – Les indicateurs de l'OCDE, Éditions OCDE, Paris, http://dx.doi.org/10.1787/health_glance-2013-fr.

Zivin, K., M. Paczkowski et S. Galea (2011), « Economic Downturns and Population Mental Health : Research Findings, Gaps, Challenges and Priorities » , Psychological Medicine, vol. 41, n° 07, pp. 1343-1348.
Notes des graphiques

Graphique 6.6 : 2009 pour la Belgique, le Canada, le Chili, la France, l'Islande et la Nouvelle- Zélande et 2010 pour le Brésil, l'Espagne, les États-Unis, la Fédération de Russie, la Grèce, l'Irlande, Israël, l'Italie, le Mexique, la République slovaque, le Royaume-Uni, la Slovénie, la Suède et la Suisse.

Informations sur les données concernant Israël : http://dx.doi.org/10.1787/888932315602.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire