lundi 10 mars 2014

NOTICE THESE 2013 Rôle de l'émotionnalité dans la réitération suicidaire et autres facteurs de vulnérabilité

Rôle de l'émotionnalité dans la réitération suicidaire et autres facteurs de vulnérabilité / par Céline Vergonzanne ; [sous la direction de Guillaume Chandon]
Thèse d'exercice : Médecine : Limoges : 2013
Université de Limoges. Faculté de médecine et de pharmacie. Num. national de thèse :
Numéro thèse 
2013LIMO3139
http://www.sudoc.fr/175899088
Résumé(s) :
   
Le risque de réitération suicidaire a peu été évalué. L’existence d’une tentative de suicide dans l’histoire personnelle du sujet reste actuellement le meilleur facteur prédictif de tentative de suicide ultérieure et de suicide abouti. Près de la moitié des suicidants récidivent et ce, de manière létale dans 10% à 15% des cas. Il est estimé que 50% des personnes décédées par suicide avaient un antécédent de tentative de suicide. Cette propension à la récidive témoigne d’une vulnérabilité suicidaire. Notre étude cas-témoins a tenté de caractériser les patients ayant présenté plusieurs tentatives de suicide en les comparant à ceux n’en ayant réalisé qu’une seule. Il s’agit de rechercher la meilleure association de variables pour expliquer la réitération suicidaire. Une meilleure connaissance de ces facteurs permettrait de diminuer le risque d’une réitération suicidaire. Le score d’émotions négatives obtenu à l’EPN-31 (EPN N) et l’existence d’un suivi psychiatrique régulier sont associés à la récidive suicidaire, indépendamment l’un de l’autre et ajustés sur l’âge lors de la première tentative de suicide, le statut marital, le statut professionnel et le score d’émotions de surprise à l’EPN-31. Le risque de récidive suicidaire est augmenté de 47% tous les 10 points de plus au score EPN N et il est diminué de 86% en cas de suivi psychiatrique régulier. De plus, le risque de réitération suicidaire est 3 fois plus important en cas d’alexithymie (de façon statistiquement significative) et la résilience a un rôle protecteur face au risque de récidive suicidaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire