mardi 25 mars 2014

MSA HAUTE NORMANDIE Point sur le plan de prévention du stress et du suicide

Point sur le plan de prévention   du stress et du suicide
http://www.msa-haute-normandie.fr/lfr/documents/98860/1443083/LDE+2014_02.pdf
Lettre d'information aux délégués de la MSA Haute-Normandie / mars - avril 2014
"La MSA Haute-Normandie a déployé depuis 2012 un plan de prévention du stress et du suicide.
En février 2012, une action territorialisée de sensibilisation sur le thème de la souffrance au travail a été introduite par le biais d’une représentation théâtrale : «Le stress est dans le pré».
Puis, une action de formation, destinée au personnel de la MSA, aux élus et membres d’Organismes Professionnels Agricoles en contact avec les ressortissants agricoles en souffrance, a été mise en place. Cette formation, menée par le groupement régional de santé publique, avait pour objectif d’apprendre à repérer des situations difficiles pour signaler et intervenir précocement.
Ensuite, une cellule de prévention réunissant plusieurs acteurs internes de la MSA Haute-Normandie (médecin du travail, travailleurs sociaux, agents de prévention, médecin-conseil, ...), a été constituée. Elle permet d’échanger sur les situations à risque suicidaire et de proposer une réponse personnalisée aux personnes en situation difficile. Parallèlement, deux groupes de parole animés par une psychologue ont été mis en place : un à Pont-Audemer et un à Neufchâtel-en-Bray. Ces groupes se réunissent toujours régulièrement. Ils s’adressent aux personnes stressées, isolées ou proches d’une personne fragile.
Enfin, dans le prolongement de ces actions, la MSA a passé convention avec 24 psychologues de ville répartis sur l’ensemble du territoire haut normand. Elle offre ainsi la possibilité pour les personnes en détresse
de bénéficier de 3 consultations gratuites, après évaluation du médecin du travail. La MSA s’est également associée avec SOS Amitié Rouen pour donner accès à une ligne d’écoute téléphonique 24 h/24, anonyme et confidentielle à toute personne en difficulté dans sa vie personnelle et professionnelle : le 02.35.03.20.20.
En janvier dernier, un courrier rappelant l’ensemble du dispositif de prévention du suicide de la MSA et proposant la mise à disposition d’un travailleur social a été adressé à plusieurs de nos adhérents.
Ainsi les salariés et exploitants des cantons repérés comme étant les plus fragiles du territoire haut normand en ont été destinataires. (Neufchâtel-en-Bray, Forges, Gournay, Aumale, Argueil, Buchy pour le département de la Seine-Maritime ; Pont-Audemer, Beaumesnil, Broglie, Cormeilles, Beuzeville, Thiberville pour le département de l’Eure)."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire