mardi 18 février 2014

Liège: des sentinelles pour prévenir le suicide chez les indépendants

Liège: des sentinelles pour prévenir le suicide chez les indépendants
REGIONS | lundi 17 février 2014 à 16h29 http://www.rtbf.be/info/regions/detail_liege-des-sentinelles-pour-prevenir-le-suicide-chez-les-independants?id=8203124


L'UCM & la Province de Liège présentent le réseau "Sentinelles" - RTBF

A Liège, l'Union des Classes Moyennes a décidé d'adhérer au réseau "Sentinelles" mis sur pied par la province de Liège. L'objectif de cette initiative d'origine québecoise est de former des adultes à entrer en contact avec des personnes suicidaires.

Avenir incertain, faillite, surmenage... Les indépendants aujourd'hui sont soumis à une forte pression dans leur carrière professionnelle. Généralement, L'entrepreneur doit gérer seul, ses difficultés psychologiques. Et les conséquences sont parfois tragiques: alcoolisme, dépression, burn out, tentative de suicide... L'UCM accompagne les indépendants. Au delà des conseils financiers et administratifs, elle veut aussi les soutenir psychologiquement. Une trentaine de membres du personnel de l'UCM feront partie du réseau "Sentinelles". Tous volontaires. Leur mission: écouter, déceler et prévenir le burn out ou les tentatives suicidaires des indépendants qu'ils côtoient quotidiennement. Ils seront formés deux demi-journées. Pour Joëlle Pirlet, directrice du secrétariat social de l'UCM à Liège, aider l'indépendant, c'est aussi se soucier de sa détresse ou de ses problèmes de santé. "On ne pensait pas que le malaise existait à ce point" précise-t-elle, faisant référence à une récente étude universitaire qui dressait un portrait inquiétant de la santé des dirigeants de PME. "Ce n'est pas étonnant parce que l'indépendant est seul. Il peut en parler à son médecin mais il ne sortira jamais avec un certificat".

Pour Philippe Snoeck, responsable du service prévention suicide à la province, l'objectif du réseau "Sentinelles" c'est d'amener la personne à mettre des mots sur ses maux, à ressortir ce qu'elle a en elle et de l'orienter vers des services d'aide spécialisée."Si on sent qu'une personne ne va pas bien du tout, il faut lui poser la question: as-tu pensé à mettre fin à tes jours? En posant la question, vous pouvez sauver la vie de quelqu'un." A l'avenir, des personnes en contact régulier avec les indépendants pourraient aussi recevoir une formation de "sentinelles" comme les agents bancaires, des comptables, des huissiers ou des avocats.

En province de Liège, des réseaux "Sentinelles" se mettent également en place à la police, dans l'administration provinciale, à la fonderie Magotteaux ou chez des agriculteurs.

Erik Dagonnier


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire