lundi 17 février 2014

DORDOGNE : Des professionnels formés aux problématiques du suicide

Des professionnels formés aux problématiques du suicide
Publié
http://www.sudouest.fr/2014/02/15/des-professionnels-formes-aux-prob-lematiques-du-suicide-1462788-816.php 



20 personnes ont été formées sur la prévention du suicide.

En Dordogne, une personne se suicide tous les trois jours et trois hospitalisations par jour ont lieu suite à des tentatives de suicide. « C'est énorme », affirme Stella Darrouzes, infirmière en santé publique.
Publicité
Depuis 2012, elle coordonne l'action prévention suicide, financée par l'Agence régionale de santé (ARS) et mise en œuvre par le service santé du Service d'accompagnement des familles en difficulté, le Safed. Jeudi, les vingt professionnels du Périgord ayant reçu une formation pour devenir formateurs prévention suicide en 2013, ont présenté leur expérience, devant les institutions pour lesquelles ils travaillent. Éducation nationale, Mutualité sociale agricole, Conseil général, centres hospitaliers de Périgueux et de Monpont, Safed…
Dans chacune de ces structures, les professionnels seront donc chargés de restituer leur travail, de sensibiliser leurs collègues et de leur donner des armes pour faire face à des situations de détresse.
L'enjeu de ces actions
Jeudi, ils ont réalisé deux saynètes, l'une montrant le comportement de professionnels avant la formation. L'autre présentant un entretien d'évaluation du risque suicidaire, après la formation. « C'était assez ludique et les représentants des institutions ont réellement compris l'enjeu de ces actions de prévention », souligne l'infirmière. Afin de poursuivre leur réflexion, les 20 personnes formées ont également travaillé sur une série d'outils à mettre en place dans les institutions pour compléter et faciliter le dépistage des personnes suicidaires. Au niveau de l'ARS, Karine Trouvain, la directrice, espère pouvoir régionaliser ces formations.
Cette prévention s'avère d'autant plus importante que le suicide est la première cause de mortalité chez les personnes de 25 à 34 ans, et fait partie des trois premières causes de décès chez les 14 à 44 ans.
E. B.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire