vendredi 31 janvier 2014

PARUTION ARTICLES RECHERCHE FRANCE : Conduites suicidaires de l'enfant et de l'adolescent

Dans Neuropsychiatrie de l'Enfance et de l'adolescence Volume 62, numéro 1
pages 33-46 (janvier 2014)
http://www.em-consulte.com/revue/neuado/derniernumero


CHAPITRE : Conduites suicidaires de l'enfant et de l'adolescent

·Tentatives de suicide chez les adolescents français de 17 ans : données de l’étude ESCAPAD 2008
Suicide attempts among 17 years French adolescents: Data from the ESCAPAD Study 2008
Page :22-27
H. Peyre a, b, c (peyrehugo@yahoo.fr), H. Hatteea a, F. Rivollier a, A. Consoli b, c, d
a Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, hôpital Robert-Debré, AP–HP, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France
b Inserm U-669, PSIGIAM, 75679 Paris, France
c Université Paris-Sud, université Paris Descartes, 75005 Paris, France
d Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, hôpital Pitié-Salpêtrière, AP–HP, 75013 Paris, France
Résumé
Intérêt
Le suicide des enfants et des adolescents constitue un problème majeur de santé publique. Les antécédents de tentative de suicide (TS) sont un facteur de risque bien établi de suicide. L’hospitalisation des enfants et des adolescents suite à une TS est recommandée par les agences sanitaires françaises depuis 1998.

Objectifs
Cette étude a pour objectifs d’estimer la fréquence des TS au cours de l’enfance et l’adolescence et le pourcentage d’hospitalisation suite à une TS.

Méthode
Cette étude se base sur l’enquête ESCAPAD, qui a été menée pendant la Journée d’appel de préparation à la défense de 2008. Des analyses statistiques bivariées ont comparé les caractéristiques sociodémographiques et les perceptions des relations intrafamiliales des adolescents ayant au moins un antécédent de TS et de ceux sans antécédent de TS.

Résultats
Parmi les adolescents qui ont participé à l’étude ESCAPAD en 2008, 8,2 % (n=3146) rapportent au moins un antécédent de TS. Par rapport aux adolescents qui n’ont aucun antécédent de TS, ceux qui ont au moins un antécédent de TS sont plus fréquemment de sexe féminin (sex-ratio 1:3) et déscolarisés au moment de l’enquête ; ils ont plus souvent redoublé une classe ainsi que des parents sans emploi. De manière notable, les adolescents qui ont au moins un antécédent de TS rapportent plus fréquemment de mauvaises relations avec leur père, leur mère et/ou de mauvaises relations entre les parents. Seulement 25 % des adolescents ayant des antécédents de TS ont été hospitalisés suite à cette TS.

Discussion
Cette étude souligne la fréquence élevée des TS au cours de l’enfance et de l’adolescence ainsi que le faible taux d’hospitalisation suite à ces TS.

Mots clés : Suicide, Idées suicidaires, Tentatives de suicide, Adolescents, Hospitalisation


·Rôle du burnout scolaire dans les idées de suicide des adolescents
Role of academic burnout in suicidal ideas among adolescents
Page :28-32
V. Walburg a, S. Zakari b, H. Chabrol a, (chabrol@univ-tlse2.fr)
a Unité de recherche interdisciplinaire Octogone, EA 4156, centre d’études et de recherche en psychopathologie (CERPP), université de Toulouse II–Le Mirail, 5, allée Antonio-Machado, 31058 Toulouse cedex 9, France
b Unité de recherche en psychologie, subjectivite, cognition et lien social, EA 3071, faculté de psychologie, université de Strasbourg, 67081 Strasbourg cedex, France

Résumé
Objectif
Explorer les déterminismes du burnout chez des lycéens français et évaluer l’effet médiateur de la dépression entre le burnout et les idées de suicide.

Méthodes
Deux cent cinquante-six lycéens de première et terminale ont complété des questionnaires relatifs à la dépression, aux idées suicidaires, au burnout, au stress scolaire, à la pression perçue et au perfectionnisme.

Résultats
Le burnout est prédit par le stress scolaire, la pression perçue parentale ainsi que la pression perçue en provenance des pairs ; le perfectionnisme cependant apparaît comme un facteur protecteur. Et comme attendu, la dépression a un effet médiateur entre le burnout et les idées suicidaires.

Conclusion
Il est par conséquent important de tenir compte du stress scolaire et du burnout dans la prévention des tentatives de suicide des adolescents. Des prises en charge orientées vers la résolution de problèmes ou l’amélioration du sentiment d’auto-efficacité pourraient être intéressantes à explorer.

Mots clés : Stress scolaire, Burnout, Dépression, Idées de suicides, Adolescents


·Stratégies de prévention du suicide et des conduites suicidaires à l’adolescence : revue systématique de la littérature
Prevention strategies of suicide and suicidal behavior in adolescents: A systematic review
Page :33-46

B. Mirkovic a, b, (bojan.mirkovic@chu-rouen.fr, brevail@yahoo.fr), V. Belloncle c, C. Rousseau c, A. Knafo d, e, J.-M. Guilé e, f, P. Gérardin a, c, g

a Fédération hospitalo-universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent (FHUPEA), CHU de Rouen , 1, rue de Germont, 76000 Rouen, France
b Inserm U1079, génétique du cancer et des maladies neuropsychiatriques, université de Rouen, 22, boulevard Gambetta, 76000 Rouen, France
c Centre hospitalier du Rouvray, 4, rue Paul-Eluard, 76300 Soteville-Les-Rouen, France
d Service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent, université Paris 7, CHU Bichat-Claude Bernard, 46, rue Henri-Huchard, 75018 Paris, France
e Service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, université de Picardie, CHU d’Amiens, place Victor-Pauchet, 80054 Amiens cedex, France
f Service de recherche, département de psychiatrie, hôpital Rivière-des-Prairies, centre de recherche Fernand-Seguin, Montréal, Canada
g Laboratoire Psy-NCA-EA-4700, psychologie et neuroscience de la cognition et de l’affectivité, université de Rouen, 17, rue Lavoisier, 76821 Mont-Saint-Aignan, France

Résumé
Objectifs
Déterminer les meilleures stratégies pour prévenir le suicide chez les adolescents reste un objectif difficile à atteindre. Depuis près de trois décennies, un grand nombre de programmes de prévention a vu le jour. Cependant, peu d’entre eux ont été évalués. Nous proposons ici une revue de la littérature des études portant sur l’évaluation des stratégies de prévention du suicide et des conduites suicidaires à l’adolescence.

Méthode
Nous avons effectué une revue systématique de la littérature électronique publiée en français et en anglais, entre 1980 et mars 2013, via MEDLINE, Cochrane Library et PsychINFO. Les combinaisons suivantes ont été utilisées : « suicide » AND (« prevention » OR « control » OR « traitement »). Nous avons sélectionné 37 études portant sur l’évaluation des stratégies de prévention du suicide et des conduites suicidaires en population adolescente (12–18ans).
Résultats
Les stratégies universelles telles que la restriction des accès aux moyens létaux et la formation des médecins généralistes au dépistage et au traitement des troubles de l’humeur ont montré les preuves de leur efficacité. Les stratégies de lutte contre la récidive ont besoin d’évaluations supplémentaires. Enfin, les programmes destinés à réduire la contagion suicidaire n’ont pas à ce jour montré leur efficacité.

Conclusion
Bien que d’importants progrès aient été réalisés pour lutter contre le suicide des jeunes, les études d’évaluation sont peu nombreuses et leur généralisation difficile en raison des limites méthodologiques.

Mots clés : Suicide, Conduites suicidaires, Tentatives de suicide, Adolescents, Stratégies de prévention, Traitement

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire