vendredi 17 janvier 2014

BELGIQUE WALLONIE - COMMUNICATION DES CHIFFRES DU SUICIDE

Suicide: les 45-54 ans, catégorie la plus touchée

Belga Publié le

Belgique La tranche d'âge la plus touchée est celle comprise entre 45 et 54 ans (203 suicides).


La ministre de la Santé en Fédération Wallonie-Bruxelles a démenti jeudi l'absence de statistiques sur le nombre de suicides dans la partie francophone du pays, où l'on en a dénombré 779 en 2012, une légère baisse par rapport aux 793 cas de 2011.
"La tendance globale semble donc à la stabilisation, voire à la baisse. La tranche d'âge la plus touchée est celle comprise entre 45 et 54 ans (203 suicides). Pour cette catégorie notamment, le phénomène est très majoritairement masculin (144 hommes pour 59 femmes)", indique la ministre PS dans un communiqué.
Mercredi, le ministre flamand de la Santé Jo Vandeurzen avait indiqué qu'après avoir diminué, le nombre de suicides était reparti à la hausse en Flandre en 2011, où 1.152 personnes ont mis fin à leurs jours cette année-là, soit 86 de plus qu'en 2010. Interrogée dans la foulée, Educa Santé, l'asbl qui a réalisé le portail www.preventionsuicide.info lancé l'an dernier pour le compte de la Fédération Wallonie-Bruxelles, avait affirmé que des chiffres précis manquaient au sud du pays.
Fadila Laanan a rappelé le travail de table ronde et d'experts menés dès 2010 sur le sujet, autour de quatre stratégies prioritaires: augmenter la connaissance du phénomène suicidaire, sensibiliser et informer les adultes proches des jeunes, étendre les interventions dans les milieux de vie des jeunes et en augmenter la qualité et l'efficacité, ainsi que conscientiser les médias à "l'impact des paroles dites" sur le suicide.
Des formations sont dispensées par le Centre de Prévention du Suicide à Bruxelles et par "Un Pass dans l'Impasse" en Wallonie ; un guide "Points de repères" a été édité par l'Association des journalistes professionnels et un projet-pilote de deux ans, intitulé les "Amis de Zippy", a été mené de 2011 à 2013.
Une conférence de presse est par ailleurs programmée vendredi sur le sujet par la ministre wallonne de la Santé Eliane Tillieux.
***
En Wallonie, deux personnes se suicident chaque jour
belga Publié le

Faits divers En 2012, 779 suicides ont été dénombrés en Wallonie, contre 754 en 2009.
La ministre wallonne de la santé, Eliane Tillieux, a présenté en présence d' acteurs du secteur de la prévention du suicide, les résultats d'une étude consacrée à l'incidence du suicide en Wallonie, entre 2004 et 2009. La veille, sa collègue de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Fadila Laanan, avait également publié ces chiffres. "En 2012, 779 suicides ont été dénombrés en Wallonie, contre 754 en 2009. Il s'agit de chiffres bruts qui doivent être analysés de manière plus précise. Nous disposons par contre désormais d'une analyse pertinente sur l'incidence du suicide en Wallonie entre 2004 et 2009", note Mme Tillieux.
"Entre 2004 et 2009, le taux de suicide en Wallonie est resté relativement stable. Sur cinq années, il est de 21,7 par 100.000 habitants", révèle cette étude coordonnée par l'Association Interrégionale de Guidance et de Santé (AIGS).
"Notre région est particulièrement concernée par la problématique du suicide. En 2009, 754 personnes sont mortes par suicides, 34% des hommes et 44% des femmes ont eu une fois dans leur vie des pensées suicidaires, 6% des hommes et 10% des femmes ont fait une tentative de suicide et, chez les adolescents, le suicide représente la deuxième cause de mortalité, après les accidents de voiture", pointe Gilles Squelard, représentant de l'AIGS.
Afin d'optimaliser les dispositifs de prise en charge, la Wallonie a désigné en juillet 2013 l'ASBL "Un pass dans l'impasse" comme centre de référence spécifique suicide. "Il a notamment pour mission de proposer un plan régional de lutte contre le suicide", rappelle Mme Tillieux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire