vendredi 20 décembre 2013

NOTICE PUBLICATION "Tentatives de suicide chez 48 enfants âgés de 6 à 12ans"

Archives de pédiatrie
Volume 20, numéro 12
pages 1296-1305 (décembre 2013)
Doi : 10.1016/j.arcped.2013.09.016
Reçu le : 29 mars 2013 ;  accepté le : 23 septembre 2013




Tentatives de suicide chez 48 enfants âgés de 6 à 12ans
Suicide attempts of 48 children aged 6–12 years
 

C. Berthod a, ⁎ , C. Giraud b, Y. Gansel a, P. Fourneret a, H. Desombre a
a Service de psychopathologie du développement de l’enfant et de l’adolescent, hôpital Femme-Mère-Enfant, hospices civils de Lyon (HCL), 59, boulevard Pinel, 69500 Bron, France 
b Centre d’investigation clinique de Lyon (CIC 201), hôpital Louis-Pradel, hospices civils de Lyon (HCL), 28, avenue du Doyen-Lépine, 69677 Bron cedex, France 

Auteur correspondant.

Résumé

But
Les tentatives de suicide des enfants de moins de 13ans sont très peu décrites dans la littérature. L’objectif de notre étude était de mieux décrire cette population.

Matériel et méthodes
Cette étude est descriptive, rétrospective et monocentrique. Elle s’est déroulée dans le service de psychopathologie du développement de l’hôpital Femme-Mère-Enfant des hospices civils de Lyon. Tous les enfants de moins de 13ans hospitalisés pour tentative de suicide entre 2008 et 2011 ont été inclus. L’analyse des dossiers s’est faite à l’aide d’une grille de lecture permettant de décrire le geste, l’environnement, les antécédents et la prise en charge.

Résultats
Les filles étaient majoritaires (sex-ratio : 0,85). En moyenne, les garçons étaient plus jeunes (p =0,047) et ils utilisaient des moyens plus violents (p =0,048) que les filles. Les enfants utilisant des moyens violents étaient plus jeunes que ceux utilisant des moyens non violents (p =0,01). Les deux diagnostics principaux d’hospitalisation étaient les troubles de l’adaptation (37,5 %) et la dépression (27 %).

Discussion
Le sex-ratio des enfants de cette étude était différent de celui des populations d’adolescents suicidant (0,09 à 0,32 selon les études). Les moyens violents sont également très présents dans la tranche d’âge concernée.

Conclusion
Cette population est particulièrement à risque sachant qu’à l’âge adulte, le risque de décès par suicide est plus fort lorsqu’il existe un antécédent de tentative de suicide par méthode violente. Ces enfants doivent être pris en charge au cours et au décours d’une hospitalisation systématique, permettant une évaluation psychologique et socio-environnementale.
Plan
Introduction
Matériels et méthodes
Résultats
Discussion
Conclusion
Déclaration d’intérêts

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire